8 min de lecture Britney Spears

Britney Spears : 10 ans après s'être rasée le crâne, que reste-t-il de ce pétage de plomb ?

DÉCRYPTAGE - Le 16 février 2007, Britney Spears se rasait la tête, l'air hagard, sous l’œil des paparazzis. Un moment tragique devenu culte. Élise Costa, auteure de "Comment je n'ai pas rencontré Britney Spears", nous en dit plus.

Britney Spears s'est rasé le crâne dans un salon de coiffure de Los Angeles, le 16 février 2007
Britney Spears s'est rasé le crâne dans un salon de coiffure de Los Angeles, le 16 février 2007 Crédit : KABC TELEVISION / AFP
MorganeGiuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

"Cela s'appelle 'prendre soin de sa santé mentale'. Je ne me suis toujours pas rasé la tête !" C'est avec cette réplique voulue humoristique que Katy Perry a répondu à une question sur sa prise de distance avec l'industrie musicale depuis plus d'un an. Le soir-même, le 12 février 2017, la pop star fait son grand retour en interprétant aux Grammy Awards son nouveau single, Chained To The Rhythm.

Dans cette réplique, il y a une référence que tous les moins de 40 ans, ou presque, connaissent. Katy Perry évoque, bien évidemment, le "pétage de plomb" de Britney Spears, qui s'était rasée la tête sous l’œil des paparazzis le 16 février 2007. Hasard du calendrier, cette semaine marque les 10 ans de cet événement majeur de la pop culture. "Ça fait partie des vestiges pop", affirme Élise Costa à RTL.fr. Cette journaliste est aussi l'auteure de Comment je n'ai pas rencontré Britney Spears (Rue Fromentin, 2011), ouvrage où elle raconte son road-trip américain sur les traces de la popstar.

La petite chérie de l'Amérique

La remarque de Katy Perry lui a attiré les foudres des fans de Brit-Brit, écœurés que l'on se moque de leur idole, longtemps en proie à des problèmes d'addiction et de bipolarité, avant de connaître une belle renaissance. Le hashtag #KatyPerryIsOverParty, "la fête d'adieu de Katy Perry", a caracolé dans les "Tops Tendance" de Twitter.

À lire aussi
Britney Spears à Los Angeles, aux États-Unis le 2 décembre 2016 Instagram
Britney Spears : des hackers russes auraient utilisé son compte Instagram

"Elle a raison : avec son geste, Britney était vraiment en train de perdre sa santé mentale. Et les fans outrés ont raison : ce n'était pas drôle. Il ne faut pas non plus réécrire l'histoire : quand c'est arrivé, tout le monde se moquait de Britney. Elle était devenue une vaste blague, rappelle Élise Costa. Les fans n'aiment peut-être pas que l'on parle encore du rasage de crâne de Britney comme si elle était réduite à ça - alors qu'elle a vraiment bossé pour s'en sortir".

Aucune des intéressées n'a officiellement réagi à l'affaire. Le 13 février, Britney Spears a tweeté une citation de la Bible : "Sa bouche évoque ce qui sort de son cœur". Une pique à Katy Perry ? 

La star la plus scrutée par les médias

Ce qui est sûr, c'est qu'on ne se moque pas impunément de Britney Spears. La star ultime des années 2000. Celle qui a grandi sur le petit écran avec le Mickey Mouse Club (aux côtés de Ryan Gosling et Justin Timberlake), pour se muer en popstar mondiale de plus en plus sulfureuse, mais toujours adorable.

C'est en 2006 que la roue commence à tourner. En février, Britney Spears est paparazzée au volant de son énorme 4X4, son tout jeune fils Sean Preston sur les genoux. Quelques jours plus tard, on apprend que le garçon a dû être emmené à l'hôpital après une chute sur la tête, malgré la surveillance de sa baby-sitter. Les tabloïds se demandent si Britney Spears est "une bonne maman", et la star se retrouve plus scrutée que jamais.

La solidité de son couple est aussi questionnée. En septembre 2004, elle a épousé Kevin Federline, l'un de ses danseurs, rencontré quelques mois plus tôt. Les rumeurs disent qu'il vit dans la cave de leur maison de Malibu. Face à l'emballement médiatique, la chanteuse sort de sa réserve habituelle le 15 juin, pour une interview touchante diffusée sur NBC

>
Britney Spears se confie à NBC

"Que faut-il faire pour que les paparazzis vous laissent tranquille ?", lui demande le journaliste. "Je ne sais pas", répond deux fois Britney Spears. S'en suit un long silence, puis les larmes. 

Je dois croire que je suis là pour une raison. Je ne sais pas laquelle. Je la cherche tous les jours, tout comme vous

Britney Spears
Partager la citation

"J'aimerais qu'ils me laissent tranquille. (...) Nous avons besoin d'intimité, de respect. Ce sont des choses essentielles en tant qu'être humain". Matt Lauer la questionne alors sur les raisons qui la poussent à rester dans le show-business : "Je dois croire que je suis là pour une raison. Je ne sais pas laquelle. Je la cherche tous les jours, tout comme vous". 

"Britney est une personne loyale, attachée à ses racines, qui aime profondément sa famille. Elle pourrait se passer des paillettes du star-system, mais pas de ça, estime Élise Costa. Dès lors que sa cellule familiale venait à exploser, elle explosait avec. Sans lien social, nous avons tous du mal à garder pied."

La fin d'année s'avère particulièrement difficile, et se solde par son divorce pour "différends irréconciliables". Deux mois plus tôt, Britney Spears a accouché de leur deuxième enfant, Jayden James. Elle a alors 24 ans. Dans la foulée, elle sort en boîte avec Paris Hilton, est paparazzée sans culotte. Son image parfaite s’effrite à chaque nouvelle photo volée.

Ce qui est arrivé à Britney cristallise cette période sombre des starlettes

Élise Costa
Partager la citation

"Il faut se souvenir de ce qu'était la presse people à l'époque. On découvrait que les Paris Hilton, Lindsay Lohan et Nicole Richie de ce monde prenaient beaucoup de drogues, faisaient beaucoup la fête, et leur image privée ne collait plus avec leur image publique, rappelle Élise Costa. Les paparazzi les poursuivaient en permanence, se faisaient beaucoup de fric grâce à elles. Il y avait un rapport malsain entre les deux parties. Ce qui est arrivé à Britney cristallise cette période sombre des starlettes."

2007, l'année de la descente aux enfers

2007 devient l'année de toutes les épreuves pour la chanteuse. En janvier, elle perd l'une de ses tantes, dont elle est très proche, d'un cancer des ovaires. Le 15 février, elle est admise pour la première fois - du moins, officiellement - en centre de désintoxication. La chanteuse s'en échappe au bout d'une journée.


Le lendemain, un vendredi soir, Britney Spears pousse la porte d'un salon de coiffure du quartier de Tarzana, à Los Angeles, les paparazzis dans ses pas. "Elle s'est assise sur ma chaise, et me dit 'Je veux qu'on me rase la tête'. J'ai dit que je ne le ferais pas", raconte la gérante du lieu, Esther Tognozzi. Alors qu'elle parle au garde du corps, Britney Spears en profite pour se saisir d'une tondeuse. 

>
Britney Spears Shaves Her Head

La folle nuit de Britney Spears ne s'arrête pas là. La jeune femme se rend dans un salon de tatouage nommé Body and Soul, où elle se fait encrer sur la hanche et le poignet. Sur place, elle aurait déclaré au personnel : "J'en ai assez que les gens me touchent tout le temps", pour justifier son envie de se raser le crâne.

Il y avait quelque chose de mutilant dans son geste - ce qu'elle a toujours nié

Élise Costa
Partager la citation

"Il y avait quelque chose de mutilant dans son geste - ce qu'elle a par ailleurs toujours nié", explique Élise Costa. "J'y ai vu un être bouleversé, une tentative ultime de contrôle et de réappropriation de son propre corps. Malheureusement ça a eu tout l'effet inverse : à partir de là, Britney Spears ne s'appartenait plus".

Pour la journaliste, ce n'est pas tant le geste que le contexte - salon de coiffure et de tatouage miteux, tenue de jogging - qui en a fait un événement "sordide" : "Les célébrités sont censées être très entourées, très conseillées, pour éviter les faux pas, la mauvaise presse ou quoique ce soit qui puisse ternir l'image de l'idole. Il y a quelque chose de fascinant et hypnotique à observer une célébrité péter un plomb." Le même soir, Britney Spears attaque des paparazzis avec un parapluie. 

Soutenue par les fans

Le lendemain, ces "escapades" font la Une des journaux du monde entier, tournent en boucle à la télévision. C'est officiel : la petite fiancée de l'Amérique a pété les plombs. En octobre, elle perd la garde de ses deux enfants, mais doit assurer la promotion de son nouveau disque, Blackout. Sur la scène des MTV Video Music Awards, elle livre un playback raté de son single Gimme More

>
Britney Spears- Gimme More Live at MTV VMA's 2007

En décembre, la star commence à fréquenter... un paparazzi,  Adnan Ghalib. En janvier 2008, Britney Spears est hospitalisée plusieurs fois en soins psychiatriques. Régulièrement sous l'emprise de drogues, elle est placée sous tutelle parentale. L'année suivante, sa famille s'occupe de "nettoyer" son entourage.

Et les fans dans tout ça ? "C'était déstabilisant. Vous donnez tout cet amour à cette personne, et soudain vous la voyez sombrer, c'est comme si elle ne vous entendait pas, analyse Élise Costa. Je pense que sur le moment, c'était difficile à comprendre." En dépit de tout, son public ne la lâche pas. "Dans mes souvenirs, une partie de ses fans, les plus hardcores, l'ont défendue mordicus", écrit Élise Costa, en référence à la fameuse vidéo "Leave Britney alone" ("Foutez la paix à Britney"), mise en ligne sur Youtube en 2007 par un fan en larmes, et devenue culte.

La star s'adresse directement à eux via son site Internet, et admet "avoir touché le fond" lors de son entrée en désintoxication. De la transparence dans l'épreuve. "Elle avait déjà tout perdu. Elle était en plein divorce, se battait pour la garde de ses enfants. C'est ce que le désespoir provoque en chacun de nous : on bascule dans une autre dimension, on hurle sa peine au monde, ou on se met à vivre reclus", défend Élise Costa.

Un phénomène de la pop culture

Ces images du 16 février 2007 ne sont pas tombées dans les oubliettes. La récente remarque de Katy Perry le prouve. 10 ans plus tard, cet épisode tragique de la vie de Britney Spears est encore bien ancré dans les esprits. Le marketing l'a même repris à sa sauce. Il est toujours facile de se procurer des tasses ou T-shirts avec le slogan : "Si Britney Spears a pu survivre à 2007, vous pouvez survivre à cette journée." 

Un mug rappelant la descente aux enfers de Britney Spears
Un mug rappelant la descente aux enfers de Britney Spears Crédit : elleandkboutique

"Il en reste ça : un souvenir commun. Le terme de 'private joke' serait peut-être un peu fort, mais nous faisons partie de 'ceux qui se souviennent', raconte Élise Costa. Ça fait partie des vestiges pop. La plupart des jeunes, aujourd'hui, n'ont absolument aucune idée de ce qui est arrivé à Britney. Ces tasses sont destinées aux 25-35 ans." Cette année, un téléfilm attendu reviendra sur sa descente aux enfers.

9 ans après son humiliation aux MTV Video Music Awards, Britney Spears y a pris sa revanche, en août 2016. Elle est même introduite en tant que "princesse indiscutable de la pop". Jurée intérimaire à X Factor, à la tête d'une résidence affichant complet à Las Vegas, elle rayonne. "J'aime beaucoup plus avoir la trentaine que la vingtaine, affirme-t-elle en septembre 2016. Cette période était horrible." À RTL, la star affirme "n'avoir aucun regret".

"C'est vraiment un travail d'équipe. Elle ne s'en est pas sortie toute seule, mais elle seule a pu avoir le déclic. Ses enfants l'ont sûrement motivée à mort, imagine Élise Costa. C'est peut-être ce qui a fait défaut à Lindsay Lohan, qui vient d'une famille dysfonctionnelle. Il ne faut pas le voir comme un miracle, mais justement comme un fait réel plein d'espoir, qui nous montre que l'issue positive est possible. C'est vraiment ce qui en fait un conte moderne."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Britney Spears People Interview
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787248697
Britney Spears : 10 ans après s'être rasée le crâne, que reste-t-il de ce pétage de plomb ?
Britney Spears : 10 ans après s'être rasée le crâne, que reste-t-il de ce pétage de plomb ?
DÉCRYPTAGE - Le 16 février 2007, Britney Spears se rasait la tête, l'air hagard, sous l’œil des paparazzis. Un moment tragique devenu culte. Élise Costa, auteure de "Comment je n'ai pas rencontré Britney Spears", nous en dit plus.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/britney-spears-10-ans-apres-s-etre-rasee-le-crane-que-reste-t-il-de-ce-petage-de-plomb-7787248697
2017-02-16 07:30:00
http://media.rtl.fr/cache/f0TCPPcF9HF5P_s0Gt4nLg/330v220-2/online/image/2017/0215/7787266360_britney-spears-s-est-rase-le-crane-dans-un-salon-de-coiffure-de-los-angeles-le-16-fevrier-2007.jpg