1 min de lecture Laissez-vous tenter

Jean-Baptiste Del Amo signe "Règne animal", un livre étonnant et dérangeant

En s'attaquant à l'exploitation animale, l'auteur souhaite mettre en évidence la barbarie humaine et la souffrance que les hommes s'infligent à eux-mêmes.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
Télécharger Jean-Baptiste Del Amo dans "Laissez-vous tenter" du 29 septembre Crédit Image : LAURENT BENHAMOU/SIPA | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

C'est l'un des romans les plus étonnants de l'automne, et peut-être l'un des plus dérangeants : Règne animal, de Jean-Baptiste Del Amo, raconte l'histoire d'une famille d'éleveurs de porcs sur cinq générations, de 1898 aux années 1980. Dans son quatrième ouvrage, ce jeune auteur surdoué (prix Goncourt du premier roman en 2008 avec Une éducation libertine) montre comment d'une ferme où une famille de paysans cohabite avec deux cochons, on aboutit à une véritable usine à viande. Jean-Baptiste Del Amo fait de sa saga familiale une fresque d'une rare puissance, durant un siècle bouleversé par la folie du rendement et la tyrannie de la productivité. 

Si l'auteur a choisi le cochon comme emblème et victime de cette évolution, ce n'est pas par hasard : "Il y a une véritable affection pour l'animal qu'est le cochon. Un animal qui me touche beaucoup depuis que je suis enfant", confie l'écrivain qui vit avec deux cochons de compagnie, avant de poursuivre : "Aujourd'hui, on sait grâce à l'avancée des sciences et de la génétique que le cochon est particulièrement proche de nous. On partage quasiment 95% de notre ADN avec le cochon [...] et pourtant c'est celui que l'on exploite avec le plus de violence et d'acharnement." 

Le jour où l'on questionnera cette exploitation, on attaquera par extension toutes les formes de violence

Jean-Baptiste Del Amùo
Partager la citation

La vie de la porcherie industrielle qu'il décrit dans Règne animal devient une parabole, celle de la barbarie des hommes et du monde. La violence infligée aux bêtes par leurs éleveurs est une violence faite à eux-mêmes, un avilissement de leur humanité pour Jean-Baptiste Del Amo : "Les animaux n'ont pas la possibilité de ce recours à la parole. C’est peut-être pour cela qu'on continue de les asservir et les exploiter. Et je pense que le jour où on questionnera cette exploitation, on attaquera par extension toutes les formes de violences et d'asservissement qui peuvent être faites aux autres hommes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laissez-vous tenter Littérature Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785040938
Jean-Baptiste Del Amo signe "Règne animal", un livre étonnant et dérangeant
Jean-Baptiste Del Amo signe "Règne animal", un livre étonnant et dérangeant
En s'attaquant à l'exploitation animale, l'auteur souhaite mettre en évidence la barbarie humaine et la souffrance que les hommes s'infligent à eux-mêmes.
http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/jean-baptiste-del-amo-signe-regne-animal-un-livre-etonnant-et-derangeant-7785040938
2016-09-29 10:02:00
http://media.rtl.fr/cache/8c9zBJKCT-jCLVSR55zOuQ/330v220-2/online/image/2016/0929/7785041258_jean-baptiste-del-amo-auteur-de-regne-animal.jpg