Google plus fort que le champion du monde : quelles sont les règles du jeu de go ?

ÉCLAIRAGE - AlphaGo a battu Lee-Se-Dol, grand maître sud-coréen du jeu de go, mercredi 9 mars.

>
Crédit Image : JUNG YEON-JE / AFP

Google sera-t-il plus fort que le champion du monde du jeu de go ? C'est le fil rouge de la semaine à Séoul, en Corée du Sud. Le combat est "au moins aussi attendu que le match qui s'est soldé, en 1997, par la défaite du champion du monde d'échecs Garry Kasparov contre l'ordinateur Deep Blue d'IBM", promet Challenges. Mercredi 9 mars, la première manche a été remportée par le géant de l'Internet.

AlphaGo a donc battu Lee-Se-Dol, le grand maître sud-coréen de la discipline depuis dix ans, au terme d'une partie qui a duré trois heures et demies. "Je suis stupéfié par le résultat", a reconnu Lee Se-Dol. "AlphaGo a fait des coups qu'aucun humain ne fera jamais", a-t-il poursuivi, en ajoutant que l'ordinateur avait "parfaitement" fermé le jeu.

Un jeu né il y a 3.000 ans en Chine

Ce jeu, né il y a 3.000 ans en Chine, réunit deux adversaires autour d'un plateau quadrillé, baptisé le goban (19 lignes et 19 colonnes). Les deux joueurs posent successivement des pierres de couleur noire ou blanche sur le plateau. Selon le site Jeudego.com, "le but est d'occuper le plus d'espace possible". Concrètement, il s'agit de conquérir des territoires. "Un territoire est un ensemble d’intersections contrôlées, c’est-à-dire libres entourées par des pierres de même couleur. Les bords forment des frontières naturelles", précise le site spécialisé.

Sur le goban, la pierre dispose de ce que l'on appelle des "libertés". Ces "libertés" correspondent aux "intersections adjacentes à cette pierre" sur le plateau. Suivant sa position, une seule pierre peut en compter jusqu'à quatre. 

Constituer "prisonniers" les pierres de l'adversaire

En revanche, ces libertés ne sont pas éternelles. Elles peuvent être ôtées par la couleur averse s'il décide d'encercler peu à peu la pierre. Si la pierre est totalement encerclée par l'adversaire, on dit qu'elle est "prise" ou "prisonnier". Elle revient alors dans son escarcelle. "On ne trouvera donc jamais sur le goban de pierre ne disposant d'aucune liberté", ajoute le site spécialisé. Et de préciser : "Si une pierre de même couleur occupe une des libertés d’une pierre, les deux pierres sont connectées et forment une chaîne". Ce qui augmente à la fois le nombre de libertés mais aussi le risque que ses pierres soient constituées "prisonnières". En effet, "les deux pierres d'une chaîne sont solidaires : elles ne peuvent être prises séparément".

À la fin, des pierres dites "mortes" complètent les rangs des prisonniers. Le vainqueur est celui qui a le plus de points, c'est-à-dire le plus d'intersections libres.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782279808
Google plus fort que le champion du monde : quelles sont les règles du jeu de go ?
Google plus fort que le champion du monde : quelles sont les règles du jeu de go ?
ÉCLAIRAGE - AlphaGo a battu Lee-Se-Dol, grand maître sud-coréen du jeu de go, mercredi 9 mars.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/video-google-plus-fort-que-le-champion-du-monde-quelles-sont-les-regles-du-jeu-de-go-7782279808
2016-03-09 18:06:29
http://media.rtl.fr/cache/AOZgQeXkxUWOaPha6ieVCQ/330v220-2/online/image/2016/0309/7782281499_le-maitre-du-jeu-de-go-a-perdu-contre-l-intelligence-artificielle-lors-d-un-combat-de-jeu-de-go-mercredi-9-mars.jpg