2 min de lecture Santé

Téléphones portables : l'exposition aux ondes n'est pas celle annoncée

Selon l'Agence nationale des fréquences, les seuils d'exposition aux radiofréquences sont dépassés pour 89% des téléphones portables dans les conditions réelles d'utilisation.

Un téléphone portable (image d'illustration)
Un téléphone portable (image d'illustration) Crédit : Thinkstock
Philippe Peyre
Philippe Peyre

Gare aux ondes. Si la réglementation européenne a fixé des seuils concernant l'exposition aux radiofréquences émises et reçues par notre téléphone portable, il semblerait que dans les conditions réelles d'utilisation, ces seuils sont dépassés.

Cette exposition aux radiofréquences est mesurée par le débit d'absorption spécifique (DAS), exprimé en watts par kilogramme (W/kg). Cela correspond à la quantité d'énergie absorbée, sous forme de chaleur, par nos tissus biologiques. Plus le DAS d'un appareil électronique est faible et moins il présente de danger pour votre santé car votre corps absorbe moins d'énergie. Actuellement, et depuis 1998, la réglementation a fixé la valeur à ne pas dépasser : 2 W/kg pour l'exposition de la tête et du tronc et à 4 W/kg pour les membres. 

À lire aussi
Michel Cymes récolte 24 % des voix. santé
Michel Cymes nous explique pourquoi les testicules sont si sensibles aux chocs


Les fabricants respectent bien les normes en soit, mais seulement lorsque l'appareil n'est pas placé au contact du corps. La réglementation des tests effectués en laboratoire prévoit bien que, pour l'exposition au niveau de la tête, la mesure soit réalisée téléphone collé à l'oreille. Mais en ce qui concerne le reste du corps, la réglementation laisse les industriels libres de fixer la distance à laquelle est placé l'appareil, explique Le Monde.

Des dépassements pour 89% des téléphones

L'Agence nationale des fréquences (ANFR), en charge du contrôle du secteur, a elle-même réalisé de nouvelles mesures avec l'appareil au contact du corps. Et les résultats, relayés par l'Anses, sont inquiétants : "89 % des téléphones mesurés au contact par l’ANFR présentaient un DAS supérieur à 2 W/kg et 25 % un DAS supérieur à 4 W/kg". Des dépassements qui ne concernent pas l'exposition de la tête, les résultats n'ayant pas été communiqués. 

Si les fabricants arguent que leur notice précisent bien que les tests ont été effectués à une certaine distance du corps, l’ANFR a constaté que "la notice d’utilisation de 25 % des téléphones contrôlés présentant un DAS au contact du corps supérieur à 2 W/kg n’indiquait pas de distance minimale d’utilisation".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Smartphone High-tech
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786418800
Téléphones portables : l'exposition aux ondes n'est pas celle annoncée
Téléphones portables : l'exposition aux ondes n'est pas celle annoncée
Selon l'Agence nationale des fréquences, les seuils d'exposition aux radiofréquences sont dépassés pour 89% des téléphones portables dans les conditions réelles d'utilisation.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/telephones-portables-l-exposition-aux-ondes-n-est-pas-celle-annoncee-7786418800
2016-12-24 08:00:00
http://media.rtl.fr/cache/9teyJKP0pYD3-I2hWr0OYw/330v220-2/online/image/2016/0816/7784461755_un-telephone-portable-image-d-illustration.jpg