Le cardinal Barbarin rattrapé par le scandale de pédophilie dans l'Église

L'enquête met en cause plusieurs responsables du diocèse de Lyon, dont le cardinal Philippe Barbarin soupçonné de ne pas avoir dénoncé à la justice les agissements passés du Père Preynat.

Le cardinal Barbarin, le 1er août, à Lyon. (archives)
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Le cardinal Barbarin, le 1er août, à Lyon. (archives)

Le parquet de Lyon a ordonné, vendredi 4 mars, une enquête préliminaire pour "non-dénonciation de crime" et "mise en danger de la vie d’autrui" en marge de l’affaire du prêtre Bernard Preynat, mis en examen pour des agressions sexuelles sur de jeunes scouts. Cette enquête fait suite au dépôt d’une plainte par l’association La Parole libérée, qui regroupe des victimes de Bernard Preynat et qui dénonce "l'omerta" dont aurait bénéficié le prêtre pendant des dizaines d'années. Elle vise six personnes, dont le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, le cardinal Müller et un cardinal de Rome. L’association reproche aux prélats de ne pas avoir dénoncé les agissements du prêtre dès qu’ils en ont eu connaissance.

Si l’enquête du parquet ne vise expressément aucune de ces personnalités, elle constitue cependant un nouveau coup dur pour l’Église lyonnaise, qui doit affronter une tempête médiatique depuis la révélation de cette ancienne affaire de pédophilie. Le cardinal Barbarin a pris acte, "avec gravité", de l’ouverture de cette enquête, assurant que lui-même et le diocèse coopéreraient "avec sérénité et confiance avec la justice" en fournissant aux enquêteurs "toutes les informations à leur disposition pour faire la lumière sur ces événements, dont la complexité et l’ancienneté exigent une approche prudente".

Le député UDI Yves Jégo a demandé samedi le retrait du cardinal. "Je pense que pour le bien de l'Église, ça serait bien qu'il se mette de côté, au moins le temps que la justice ait fait son travail," a-t-il estimé sur l'antenne d'i-Télé. "Ce serait bien qu'il prenne la décision lui-même, de se protéger et de protéger l'institution qui est la sienne", a expliqué le vice-président du parti centriste, jugeant ces affaires "extrêmement douloureuses pour le pays, pour ceux qui l'on vécu et pour l'image de l'Église".

Des faits connus des autorités ecclésiastiques depuis 1991

Soupçonné d’avoir agressé sexuellement des jeunes scouts entre 1986 et 1991, le père Bernard Preynat, qui a quitté ses paroisses du Roannais à la fin d’août 2015, après avoir été relevé de ses fonctions par le diocèse, a été mis en examen le 27 janvier après avoir reconnu les faits. Il a également été placé sous le statut de témoin assisté pour des viols qu’il a avoués en garde à vue. 

Selon son avocat, Me Frédéric Doyez, Bernard Preynat, aujourd’hui septuagénaire, a affirmé devant le juge "que les faits étaient connus par les autorités ecclésiastiques depuis 1991", date à laquelle il avait été écarté du groupe scout indépendant qu’il encadrait depuis près de vingt ans. Aucun nouveau fait délictueux postérieur à 1991 visant le père Preynat n’a été signalé.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782205849
Le cardinal Barbarin rattrapé par le scandale de pédophilie dans l'Église
Le cardinal Barbarin rattrapé par le scandale de pédophilie dans l'Église
L'enquête met en cause plusieurs responsables du diocèse de Lyon, dont le cardinal Philippe Barbarin soupçonné de ne pas avoir dénoncé à la justice les agissements passés du Père Preynat.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/pretre-soupconne-de-pedophilie-a-lyon-le-cardinal-barbarin-vise-dans-une-enquete-pour-non-denonciation-de-crime-7782205849
2016-03-05 02:20:00
http://media.rtl.fr/cache/VghT-L7DeTspVuEmO_Jiwg/330v220-2/online/image/2014/0801/7773546644_le-cardinal-barbarin-le-1er-aout-a-lyon-archives.jpg