1 min de lecture Toulouse

Policier de la BRI tué accidentellement : le tireur aurait enfreint les règles de l'entraînement

Le policier stagiaire qui a mortellement tiré sur son instructeur lors d'un exercice sur la base aérienne de Francazal (Haute-Garonne) aurait fait une mauvaise manipulation après avoir rechargé son pistolet avec des balles réelles.

Des membres de la Brigade de recherche et d'intervention le 1er septembre à Paris pour la visite du ministre de l'Intérieur.
Des membres de la Brigade de recherche et d'intervention le 1er septembre à Paris pour la visite du ministre de l'Intérieur. Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

La piste d'une erreur de manipulation est privilégiée. Comment un policier a-t-il pu se retrouver à tirer à balles réelles après un exercice de tir se déroulant avec des balles à peinture ? C’est à cette question que doivent répondre le SRPJ de Toulouse et l’IGPN, la police des polices, saisies après l'exercice mortel qui s’est déroulé le mercredi 11 octobre aux alentours de 18 heures, sur la base militaire de Francazal près de Toulouse.
 
Un policier âgé de 46 ans, a été tué accidentellement par balle par un de ses collègues stagiaire. Touché au thorax, ce major à la Brigade d’intervention et de recherche n’a pu être réanimé par les secours. L’instructeur officiait dans le cadre d’une formation pour les "primo-arrivants", jargon policier pour nommer ces fonctionnaires aspirant à intégrer la BRI. C’est lors d’une simulation de prise d’otage opposant deux groupes de policiers arme à la main, que la victime a été touchée par un tir.

Une enquête pour homicide involontaire ouverte

Selon les informations du Parisien, l’un des policiers stagiaires aurait fait une mauvaise manipulation en rechargeant son arme de balles réelles après avoir terminé son exercice réalisé avec des balles de peinture. Il s'agit d'une entorse au protocole. Une enquête de flagrance pour homicide involontaire a été ouverte par le parquet de Toulouse pour déterminer les circonstances exactes du drame. 

Si l’hypothèse accidentelle ne fait aucun doute, les enquêteurs se dirigent vers une faute individuelle de la part de ce policer stagiaire en état de choc après le drame. Dans le cadre de cette formation, des policiers de toute la France étaient réunis à Francazal, notamment une vingtaine de fonctionnaires de plusieurs BRI. La victime était originaire de Strasbourg.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Toulouse Policiers Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790498485
Policier de la BRI tué accidentellement : le tireur aurait enfreint les règles de l'entraînement
Policier de la BRI tué accidentellement : le tireur aurait enfreint les règles de l'entraînement
Le policier stagiaire qui a mortellement tiré sur son instructeur lors d'un exercice sur la base aérienne de Francazal (Haute-Garonne) aurait fait une mauvaise manipulation après avoir rechargé son pistolet avec des balles réelles.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/policier-de-la-bri-tue-accidentellement-le-tireur-aurait-enfreint-les-regles-de-l-entrainement-7790498485
2017-10-13 00:52:00
http://media.rtl.fr/cache/bd8YZ7ICC32Zqte_d3TOjg/330v220-2/online/image/2017/1012/7790482260_des-membres-de-la-brigade-de-recherche-et-d-intervention-le-1er-septembre-a-paris-pour-la-visite-du-ministre-de-l-interieur.jpg