La publication "libre" du Journal d'Anne Frank fait polémique

REPLAY - La version française de l'oeuvre a été mise en ligne par un maître de conférences, tandis que les ayant droits refusent que le texte tombe dans le domaine public.

Adeline François La Revue de Presse Adeline François
>
Télécharger 0910_Pod RVP Crédit Image : Romain Boé | Crédit Média : Adeline François | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
et Christophe Chafcouloff

"Chère Anne, la première fois que l'on lit ton journal  il s'agit presque d'un texte comme les autres, un texte du "programme", qu'il faut lire "pour le cours de français". Alors on le lit. Plus ou moins attentivement. Et quelque chose en nous change mais on ne le comprendra que plus tard. Lorsque, avec quelques années de plus, nous serons de nouveau confrontés à ton texte. A ton récit. A ton journal qui a permis à des milliers d'élèves, qui deviendront des milliers de citoyens, de grandir, tout simplement. De s'élever."


Ces lignes, tirées d'une lettre à Anne Frank, sont écrites par  Olivier Ertzscheid, un maître de conférence qui a décidé de mettre en ligne, de "libérer en toute illégalité", le journal d'Anne Frank version française. Sa lettre et lien de téléchargement du livre sont reproduits ce matin par le site Rue 89. Libération y consacre également une double page. Le 1er janvier prochain, 70 ans après la mort d'Anne Frank, le journal d'Anne Frank aurait du tomber dans le domaine public, le texte serait devenu libre de droit. Mais ses ayants droits s'y opposent, craignant que le texte soit déformé par les négationnistes. L'argument est louable, mais certains y voient surtout une volonté de faire durer la poule aux œufs d'or. Bienvenue dans la lumière chère Anne conclut Olivier Ertzscheid a la fin de sa lettre, juste au dessus du lien pour télécharger son livre. Gratuitement. Le site Rue 89 a choisi de publier aussi le lien.

Les "savoirs essentiels" pour sauver l'école

"L'école perd ses valeurs!" s'indigne Jacques Julliard ce matin en une de Marianne à la veille d'une manifestation des profs contre la réforme du collège qui fait la quasi unanimité contre elle. Mais tout n'est pas a jeter dans l'école d'aujourd'hui. Dans M, le magazine du Monde, un  reportage s'intéresse à une école élémentaire de Docelles dans les Vosges. La maîtresse a choisi cette année d'adopter une nouvelle méthode d'apprentissage avec le soutien de son académie : l'école des savoirs essentiels.


La démarche est fondée sur la répétition rigoureuse des notions, revoir de nombreuses fois une même leçon, répéter, et répéter encore et s'arrêter, pour laisser les neurones décompresser avec des temps de respiration où les enfants jouent. L'autre principe de la méthode repose sur l'encouragement des élèves, applaudis par leur petits camarades quand ils réussissent. e veux, dit leur maîtresse,  que chaque cerveau libère l'hormone de la réussite, que chaque enfant soit fier d'apprendre et se dise  je suis quelqu'un de bien. Près de 500 enseignants se sont inscrits sur le site qui présente cette approche, ils n'étaient que 70 l'an passé.

Louis Sarkozy passionné d'armes

Louis Sarkozy vient d'avoir 18 ans. Dans une interview vidéo accordée à Paris Match, il raconte  son enfance au ministère de l'intérieur puis à l’Élysée,  son adolescence américaine a New York, école militaire, pas exactement l'école des savoirs essentiels, Louis Sarkozy raconte comment son instruction a développé... sa passion pour les armes. Libération dénonce de son côté le tutoiement de la journaliste de match pendant l'interview et la condescendance générale de l'entretien. "Paris Match, le choc des potos" titre le quotidien.

Platini pris au piège?

Michel Platini se remettra t-il de la suspension de 90 jours  infligée par la commission d'éthique de la FIFA? Le Parisien/Aujourd'hui en France semble avoir tranché en brandissant en Une un "carton rouge" à la face de Michel Platini et en résumant l'affaire par cette "question essentielle : pourquoi, en février 2011,  Platini a-t-il accepté, sans aucune justification convaincante, 1,8 million d'euros des mains de son ennemi Sepp Blatter ?"."Au pire, il a fauté par cupidité, au mieux par naïveté. Quelle que soit la réponse, il n'est déjà plus le dirigeant exemplaire dont le foot mondial a tant besoin".  La presse replace aussi sa suspension dans le contexte de la guerre sans merci que se livrent depuis des mois Platini et Blatter. C'est "règlement de comptes à OK FIFA", pour L'Eclair des Pyrénées. Libération se fait même accusateur face à un "coup bas signé Blatter". Tombe avec moi " titre L'Équipe.

La réhabilitation des "radins"

Si toutes ces affaires d'argent  vous donnent le vertige, et que vous vous dites comme dans la pub "Nous n'avons pas les mêmes valeurs" , la page 11 d'Aujourd'hui en France/Le Parisien est à lire. Celle-ci nous apprend que va être lancé Aujourd'hui.... le manifeste du radin décomplexé, un texte en 9 engagements pour devenir un pro des économies malignes. C'est lancé par le site radins.com qui explique que la radinerie dans sa forme péjorative n'existe plus , que la radinera nous sauvera, que le radin désormais c'est celui qui chasse les bonnes affaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780031958
La publication "libre" du Journal d'Anne Frank fait polémique
La publication "libre" du Journal d'Anne Frank fait polémique
REPLAY - La version française de l'oeuvre a été mise en ligne par un maître de conférences, tandis que les ayant droits refusent que le texte tombe dans le domaine public.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/la-publication-libre-du-journal-d-anne-frank-fait-polemique-7780031958
2015-10-09 10:43:00
http://media.rtl.fr/cache/QNHPtY1azHgPBMahe7BK1Q/330v220-2/online/image/2015/0921/7779798695_adeline-francois.gif