Jean-Pierre Coffe "était assez taquin. Ce n'était pas une Grosse Tête par hasard", se souvient Michel Denisot

REPLAY / INVITÉ RTL - Michel Denisot est le premier à avoir débauché Jean-Pierre Coffe dans son restaurant pour l'emmener à la télévision. Il décrit un personnage truculent et attachant.

>
Jean-Pierre Coffe "était assez taquin. Ce n'était pas une Grosse Tête par hasard", se souvient Michel Denisot Crédit Image : Sipa Crédit Média : La rédaction de RTL Télécharger

Le médiatique pourfendeur de la malbouffe est décédé à l'âge de 78 ans. Amoureux de la nourriture, bon vivant... Il était cuisinier dans son restaurant, le bien-nommé "Chez Modeste", quand Michel Denisot l'a débauché pour l'emmener avec lui pour le lancement de Canal + en 1984. "On cherchait des chroniqueurs, il  a fait des essais, il a fait l'ouverture de la chaîne avec moi. Il est arrivé avec un panier de saucissons, de charcuterie, à 8 heures du matin, une bouteille de vin. L'invité était Gérard Depardieu donc il n'avait pas à faire à un ingrat ! Il a démarré comme ça puis, on a travaillé ensemble pendant sept ans jusqu'en 1991 dans toutes les tranches horaires de la chaîne", raconte-t-il.

Ses chroniques ont rapidement marqué l'esprit des Français. "C'était quelqu'un de singulier, qui faisait un métier qui s'appelait Jean-Pierre Coffe. Il a créé quelque chose parce qu'il combinait plusieurs talents. C'était quelqu'un de très méticuleux, il préparait toutes ses interventions, toutes ses chroniques, écrites lui-même, avec une écriture un peu à l'ancienne qui découpait bien son intervention. Il s'agissait pas de bousculer son travail, il fallait respecter son travail, il s'emportait facilement, distille-t-il. Il ne fallait pas le bousculer, il était assez taquin... Il ne faisait pas les Grosses Têtes par hasard !"

C'était un bon vivant qui maitrisait le bon goût et quoi qu'il arrive, il se tenait très bien

Jean-Pierre Coffe

Michel Denisot se souvient qu'il apportait "quelque chose de nouveau" à une époque où la cuisine n'était "pas aussi médiatisée qu'aujourd'hui". L'ancien animateur du Grand Journal se souvient également de "l'immense talent de comédien" de Jean-Pierre Coffe. "Sa vraie vocation c'est d’être comédien, le rêve de sa vie c’était d'être acteur."

Le directeur de la rédaction de Vanity Fair se souvient du tempérament bien trempé de Jean-Pierre Coffe. "Il s'emportait assez facilement. Il en rajoutait un peu parce qu'il était un peu cabot aussi, ça faisait partie de son talent et de sa façon de s'exprimer. C'était naturel, oui ! (…) C'était un bon vivant, il aimait les bonnes choses. Il n'en abusait pas pendant le travail mais il ne faisait rien à moitié. J'ai un petit vignoble dans le centre de la France, il venait faire les vendanges avec Depardieu, Carmet... Et dans ces cas-là, c'est vrai que c'était différent. La consommation n'était pas la même. C'était un bon vivant qui maîtrisait le bon goût et quoi qu'il arrive, il se tenait très bien", conclut-il.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782601560
Jean-Pierre Coffe "était assez taquin. Ce n'était pas une Grosse Tête par hasard", se souvient Michel Denisot
Jean-Pierre Coffe "était assez taquin. Ce n'était pas une Grosse Tête par hasard", se souvient Michel Denisot
REPLAY / INVITÉ RTL - Michel Denisot est le premier à avoir débauché Jean-Pierre Coffe dans son restaurant pour l'emmener à la télévision. Il décrit un personnage truculent et attachant.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/jean-pierre-coffe-mort-etait-assez-taquin-ce-n-etait-pas-une-grosse-tete-par-hasard-se-souvient-michel-denisot-7782601560
2016-03-30 07:38:00
http://media.rtl.fr/cache/nn-hIsFB5GETF_7XBOLtIQ/330v220-2/online/image/2016/0330/7782601649_jean-pierre-coffe-en-2015.jpg