Fusillade à Charlie Hebdo: "La liberté d'expression est remise en cause", dit Claude Guéant

REPLAY - L'ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a réagi à la fusillade de Charlie Hebdo ce mercredi.

>
Claude Guéant : "Aujourd'hui c'est la liberté d'expression qui est en cause" Crédit Image : AFP Crédit Média : Vincent Parizot Télécharger

L'ex-ministre de l'Intérieur a réagi à l'attentat des locaux de Charlie Hebdo ce mercredi. "C'est une grande émotion que je ressens. je pense d'abord aux familles des victimes. Je crois qu'aujourd'hui c'est aussi la liberté d'expression qui est remise en cause", a-t-il déclaré.

Nous ne pouvons accepter que notre mode de vie soit bouleversé par des fanatiques

Claude Guéant

"Je reste prudent, mais si la thèse d'un attentat idéologique se confirme, nous ne ne pouvons pas accepter que notre mode de vie soit bouleversé par des fanatiques. C'est un problème qui concerne tous les Français car c'est du terrorisme, ni plus ni moins".

Il souhaite que la police retrouve "rapidement" les personnes impliquées et les "traduire devant les tribunaux."

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776127262
Fusillade à Charlie Hebdo: "La liberté d'expression est remise en cause", dit Claude Guéant
Fusillade à Charlie Hebdo: "La liberté d'expression est remise en cause", dit Claude Guéant
REPLAY - L'ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a réagi à la fusillade de Charlie Hebdo ce mercredi.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/fusillade-a-charlie-hebdo-la-liberte-d-expression-est-remise-en-cause-dit-claude-gueant-7776127262
2015-01-07 13:27:00
http://media.rtl.fr/cache/7b9Ayt5J4gZ-CTiX0YjeBg/330v220-2/online/image/2014/0528/7772318332_claude-gueant-est-ressorti-libre-de-ses-trois-jours-d-audition-a-la-brigade-financiere-de-paris.jpg