Éducation nationale : un professeur paraplégique se bat pour continuer sa carrière

REPLAY - Julien Hugelé enseigne la physique-chimie en fauteuil roulant dans un lycée francilien. Dans les semaines qui viennent, l'administration pourrait le déclarer "inapte".

>
Un professeur de l'Éducation nationale paraplégique se bat pour continuer sa carrière Crédit Image : DR / Julien Hugelé Crédit Média : Rémi Sulmont Télécharger

Julien Hugelé, 35 ans, est paraplégique. En 2000, il allait avoir 20 ans. Il allait à la fac quand une voiture l'a renversé. Il était sur sa moto. Depuis, il est en fauteuil roulant. Seuls 10 à 15% de ses muscles fonctionnent : la tête, les épaules, les bras. Au prix d'efforts surhumains, Julien Hugelé a toujours voulu faire comme les autres. Il est devenu professeur de sciences et vie de la terre (SVT) au lycée Blaise-Pascal de Brie-Comte-Robert, en Seine-et-Marne. Mais quand il donne trois heures de cours (son maximum possible par jour), le lendemain il faut qu'il aille faire de la kiné et se soigner pour éviter les escarres. Sinon, son corps ne suit pas.

Il aurait pu rester chez lui depuis quinze ans. Les allocations handicapées "seraient tombées toutes crues", dit Julien Hugelé, qui met deux heures, le matin, pour se préparer à aller au lycée. Mais le bonheur de retrouver ses élèves a toujours été plus fort que tout ça. Plus puissant aussi que les tracasseries administratives. En fait, Julien Hugelé ne peut enseigner que quand il y a de la bonne volonté dans sa hiérarchie.

Bras de fer avec le rectorat

Son ancien proviseur a fait supprimer les estrades dans sa classe, baisser la hauteur du tableau pour lui, tenant compte de son handicap, comme le prévoit la loi. Son lycée avait réduit ses heures de cours à 9 heures par semaine, au lieu de 18. Sauf que chaque année, il doit engager un bras de fer avec son rectorat pour renouveler cet allègement horaire.

Chaque année aussi ses collègues manifestent aux portes du rectorat où ils font grève pour lui pendant une heure, pendant que ses élèves signent des pétitions. Un jour, Julien Hugelé va finir par abandonner. "J’en ai un peu marre de cette hypocrisie. Qu’on arrête de dire qu’on fait des choses pour les handicapés, ce n’est pas vrai !", clame-t-il.

Ce n'est pas possible, tous les ans, d'être obligé de livrer une bataille pour pouvoir réaliser mon travail

Julien Hugelé, professeur paraplégique

"Il y a des discours, j'entends 'école inclusive'. On n’est même pas capable aujourd'hui de conserver un professeur en fauteuil roulant dans un établissement scolaire", poursuit-il. "Il y a des personnes handicapées qui veulent travailler. Il suffit de leur donner un petit coup de pouce, vraiment pas grand-chose. Ce n’est pas possible tous les ans, d’être obligé de livrer une bataille pour pouvoir réaliser mon travail", tonne-t-il.

"Il y a contre Julien Hugelié un acharnement, voire du harcèlement", assure Christophe Delage, l'un de ses collèges enseignants, persuadé que "le problème, c'est que Julien Hugelé, qui ne peut assurer qu'un mi-temps de cours, n'est pas assez rentable pour l'Éducation nationale."

Rendez-vous obtenu en urgence

Après l'appel du journaliste de RTL, mercredi 9 mars au rectorat, Julien Hugelé, qui attendait le verdict de l'administration qui pouvait le déclarer "inapte" dans les semaines qui viennent, a obtenu un rendez-vous en urgence au rectorat fixé ce jeudi (10 mars) après-midi. "Il n'y a vraiment aucun problème. Il n'est pas encore au courant, mais l'aménagement horaire lui a déjà été accordé", a-t-on annoncé à l'Académie. Qui insiste : "Mais vous savez, on respecte les textes".

Crédit : DR / Julien Hugelé
Julien Hugelé avec ses élèves du lycée Blaise-Pascal

Le problème, c'est qu'avec sa chaise roulante Julien Hugelé ne rentre pas dans les textes. L'allègement horaire est prévu, mais seulement pour les personnes accidentées en voie de réinsertion professionnelle. L'Éducation nationale lui demande donc de revenir progressivement à un plein temps devant les élèves (ce qui est physiquement impossible) ou bien de choisir de se mettre à mi-temps, gagner deux fois moins (ce qu'il refuse).

Alors oui, le rectorat respecte les textes. Mais l'année prochaine, Julien Hugelé devra sans doute encore se battre pour enseigner dans son fauteuil roulant.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782299450
Éducation nationale : un professeur paraplégique se bat pour continuer sa carrière
Éducation nationale : un professeur paraplégique se bat pour continuer sa carrière
REPLAY - Julien Hugelé enseigne la physique-chimie en fauteuil roulant dans un lycée francilien. Dans les semaines qui viennent, l'administration pourrait le déclarer "inapte".
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/education-nationale-un-professeur-tetraplegique-se-bat-pour-continuer-sa-carriere-7782299450
2016-03-10 09:48:00
http://media.rtl.fr/cache/lPzd-r8M_AwQqcAABJuc7A/330v220-2/online/image/2016/0310/7782301130_julien-hugele-est-paraplegique-depuis-un-accident-de-moto.JPG