3 min de lecture Religions

Bientôt la "quête numérique" à la messe du dimanche

REPLAY - Le mois prochain, les fidèles catholiques pourront donner pendant la messe directement depuis leur téléphone, tout cela grâce à une application.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Télécharger Bientôt la "quête numérique" à la messe du dimanche Crédit Image : SIPA / ZHANG YUWEI | Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont et Loïc Farge

S'il y a un lieu où l'on pensait que le téléphone portable serait banni pour l'éternité, c'est bien la messe du dimanche (ou du samedi, d'ailleurs). Et bien non ! Le mois prochain, plusieurs paroisses de France vont tester la première application (intitulée "La Quête") qui permettra aux fidèles de faire des dons numériques. Les fidèles la téléchargent, rentrent leurs coordonnées bancaires et sélectionnent leurs paroisses. Pendant l'office, quand la traditionnelle corbeille d'offrandes, qui attend les pièces et les billets passera dans les rangs, les fidèles qui, comme tout le monde, ont de moins en moins de liquide dans leurs poches, pourront sortir leur téléphone portable. 

"Le but de cette application était d'abord qu'elle soit extrêmement simple et très rapidement utilisable. En quelques pressions de doigts, en quelques secondes, le fidèle pourra donner, choisir un montant, en appuyant sur une pièce ou un billet qui ressemble peu ou prou à ce que donnent les gens à la quête", explique Stanislas Billot de Lockher, 25 ans, l'un des concepteurs de l'application. "On s'est rendu compte qu'il y a plein de jeunes qui ne peuvent pas sonner à la quête le dimanche alors qu'ils souhaiteraient le faire, parce qu'on n'a plus de monnaie dans nos poches. En revanche les jeunes ont tous leur smartphone dans leur poche", poursuit-il.

Débat entre anciens et modernes

Les créateurs de l'application, des jeunes catholiques pratiquants qui travaillent dans le numérique, expliquent que la méthode présente un avantage considérable : celui qui donne pourra disposer d'un reçu fiscal qui offre 66% de "déduction d’impôts". Le fidèle qui mettait autrefois un billet de 10 euros dans la corbeille avec l'application pourra déduire 6,60 euros de ses impôts.

À lire aussi
Barbet Schroeder au Festival de Cannes 2017 Birmanie
Barbet Schroeder : "Dans toutes les religions, il y a de la place pour la haine"

Pour cela, il faut quand même faire entrer le téléphone portable pendant des offices. Toutes les paroisses ne sont pas partantes. L'application donne lieu dans l'Église à un débat entre les anciens et les modernes. Le porte-parole des évêques de France est assez réservé. Il salue "l'enthousiasme" de ces jeunes catholiques 2.0, mais cette "quête digitale" lui pose un problème liturgique. "La quête doit rester une offrande totalement gratuite", insiste Mgr Olivier Ribadeau-Dumas. La défiscalisation rend le don un peu intéressé, car ça fait baisser les impôts. C'est pour cette raison que certaines paroisses ont choisi d'adopter l'application mais sans la défiscalisation.

Ce qui pose également souci à certains, ce sont ces 63 centimes prélevés pour 10 euros de dons afin de payer les frais bancaires et de fonctionnement. "Ça baissera avec le succès", expliquent les concepteurs.

Le don, une source de financement indispensable

L'Église a-t-elle aujourd'hui les moyens de se passer de ces nouvelles sources de financement ? "Non", répond le père Jean Rouet, le "curé geek" de Bordeaux âgé de 70 ans qui, le premier, va tester l'application dans sa paroisse. "Le don des fidèles est notre seul financement, il faut donc le faciliter", dit-il. La quête est une offrande aux plus pauvres mais elle sert aussi à payer l'électricité et le chauffage des églises. Les prêtres, eux, sont rémunérés par ce qu'on appelle le "denier du culte". L'Église a collecté 250 millions d’euros avec le "denier du culte", et 150 millions d'euros grâce aux quêtes.

Ces deux montants ne baissent pas. Le nombre de donateurs, si. En fait les plus âgés donnent plus importantes qu'avant. Les jeunes, eux, donnent de moins en moins. En revanche, "ils envoient de plus en plus de SMS pendant la messe", s'amuse le père Rouet. L'application pourrait donc leur donner l'occasion d'utiliser leur téléphone avec sa bénédiction.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Religions Catholiques Smartphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782250107
Bientôt la "quête numérique" à la messe du dimanche
Bientôt la "quête numérique" à la messe du dimanche
REPLAY - Le mois prochain, les fidèles catholiques pourront donner pendant la messe directement depuis leur téléphone, tout cela grâce à une application.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/bientot-la-quete-numerique-a-la-messe-du-dimanche-7782250107
2016-03-08 11:25:22
http://media.rtl.fr/cache/i8AH09U4Xmi9s6_fnWkmkA/330v220-2/online/image/2016/0308/7782251704_une-messe-celebree-dans-la-cathedrale-notre-dame-de-paris.jpg