DSK : "Il n'y a plus de raisons d'en faire un bouc émissaire", défend Yvan Levaï

REPLAY INTÉGRAL - Divorcé d'Anne Sinclair dans les années 80, le journaliste Yvan Levaï défend Dominique Strauss-Kahn qui est le beau-père de deux de ses enfants, alors que s'ouvre le procès du Carlton de Lille ce lundi.

>
DSK : "Il n'y a plus de raisons d'en faire un bouc émissaire", défend Yvan Levaï Crédit Média : Yves Calvi

Yvan Levaï, 77 ans, a toujours défendu Dominique Strauss-Kahn. Divorcé d'Anne Sinclair, il a eu deux enfants avec l'ex-femme de DSK et était resté ami du couple. Le journaliste raconte comment il a vécu les événements de New York, et son état d'esprit à l'ouverture du procès du Carlton de Lille ce lundi où DSK sera entendu.

"En 2011, comme pour beaucoup de gens, j'ai vécu cela comme un coup de tonnerre, un vrai traumatisme, insiste-t-il. Je ne m'attendais pas à ça. C'est très curieux, il avait quasiment un destin programmé, il allait gagner la primaire et la présidentielle. À partir de ce 15 mai 2011. J'ai vu un homme sur un tobogan, son destin politique était terminé. Je veux bien croire à beaucoup de choses, mais la thèse du viol je me suis permis d'en douter. Je ne pouvais pas imaginer un instant qu'il soit pris dans une affaire aussi sordide."

DSK était un excellent beau-père pour mes enfants

Yvan Levaï, proche de DSK

Auteur de Chronique d'une exécution (Cherche-midi, 2011) où il critique le traitement médiatique concernant l'affaire Nafissatou Diallo, il juge que ses relations avec DSK et Anne Sinclair ont toujours été "familiales". "De mon point de vue, c'était un excellent beau-père pour mes enfants, estime-t-il. Je reste en contact avec lui, je n'ai pas de raison de changer mes relations avec lui. Les gens ne le connaissent plus, ont tendance à s'écarter. À une époque toute une "cour" était à ses pieds, les politiques et certains journalistes. Aujourd'hui qu'il est seul, j'ai eu envie de parler."

Il ne jouera plus jamais de rôle politique

Yvan Levaï, proche de DSK

Quand il réfléchit à l'hypothèse que son ami puisse être condamné pour proxénétisme, Yvan Levaï est catégorique : "Maquereau ? Non", insiste-t-il. "J'espère qu'il y aura une bonne justice, qu'il soit jugé comme vous et moi. Je crains pour lui mais je n'y peux rien, on peut le charger de tous les péchés du monde, il n'y a plus de raison d'en faire un bouc émissaire. Il ne joue plus aucun rôle politique et n'en jouera plus jamais un."

Une retour dans le monde de l'économie ?

Le journaliste donne des nouvelles de l'ancien directeur du FMI qui vit aujourd'hui entre le Maroc et Paris. "Des gens déjeunent avec lui et vont le voir mais ce n'est pas l'homme flamboyant d'autrefois, décrit-il. Il reste l'un des hommes qui reste très compétent dans son domaine, celui de l'économie il a des contacts, où une vie est encore possible.


Répondant à la question de savoir de quoi vit aujourd'hui l'ancien cadre du Parti socialiste, il se permet même un trait d'humour. "Il n'a jamais eu de soucis d'argent. À mon avis il n'est pas à la soupe populaire."

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7776423680
DSK : "Il n'y a plus de raisons d'en faire un bouc émissaire", défend Yvan Levaï
DSK : "Il n'y a plus de raisons d'en faire un bouc émissaire", défend Yvan Levaï
REPLAY INTÉGRAL - Divorcé d'Anne Sinclair dans les années 80, le journaliste Yvan Levaï défend Dominique Strauss-Kahn qui est le beau-père de deux de ses enfants, alors que s'ouvre le procès du Carlton de Lille ce lundi.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/dsk-il-n-y-a-plus-de-raisons-d-en-faire-un-bouc-emissaire-defend-yvan-levai-7776423680
2015-02-02 12:17:00
http://media.rtl.fr/cache/VJwzdXKjM2LR7HNmxX2HZQ/330v220-2/online/image/2015/0202/7776423840_yvan-levai-ancien-mari-d-anne-sinclair-le-6-janvier-2003.jpg