2 min de lecture Climat

Christian Clot se confronte aux températures les plus extrêmes de la planète

INVITÉ RTL - L'aventurier va passer quatre fois 30 jours dans les milieux les plus hostiles de la planète.

Isabelle Choquet L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
Télécharger Christian Clot se confronte aux températures les plus extrêmes de la planète Crédit Image : RTL | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste RTL

Christian Clot, 44 ans, est un aventurier de l'impossible. Pour la première fois au monde, il va traverser seul les quatre milieux les plus hostiles de la planète : le désert Dasht-e-Lut en Iran, les canaux de Magellan au Chili, la forêt amazonienne au Brésil et la Sibérie orientale en Russie. Avec son projet Adaptation, Christian Clot va se confronter à quatre étapes, pour tester les limites du corps humain. Pour cela, il passera trente jours dans chaque lieux. Avec ce projet, il veut "tester comment on peut s'adapter à des situations qui nous dépassent, que ce soit face à des crises, face à des changements. On va vraiment tester le cerveau humain et la physiologie humaine à des changements rapides, profonds et difficiles", précise Christian Clot qui veut savoir si l'être humain à des capacités pour faire face à ces milieux hostiles.

L'aventurier revient d'Iran où il faisait plus de 70 degrés au sol. "C'est assez violent, c'est assez rare que l'on vive ce genre de température et ça crée des questions sur nos limites personnelles en tant qu'humain ", explique-t-il. Malheureusement, l'aventure n'a duré que 15 jours, puisque les autorités iraniennes lui ont demandé d'arrêter, officiellement pour des raisons de sécurité. Ces deux semaines ont été "très très difficiles au début", précise Christian Clot. "On ne rentre dans ce genre de désert comme ça, on doit trouver une manière d'évoluer. On se rend compte que l'on est très démuni", explique-t-il. "Mais petit à petit, et c'est ça l’adaptation que l'on cherche à comprendre, on trouve sa place, sa manière de faire". Christian Clot explique que de 10h à 17h, il se couchait dans un abri, sans rien faire, attendant que les températures baissent. "Je n'avais que 2% d'humidité". 

J'ai très vite réalisé que l'humain dans cette nature avait un rôle à y jouer.

Christian Clot
Partager la citation

Cette passion, Christian Clot possède depuis longtemps. "Depuis tout petit, j'ai voulu essayer de comprendre les choses, et les questionner. Je ne supporte pas de ne pas comprendre quelque chose", confie celui qui a été le premier a entrer dans le centre des montagnes de la Cordillère Darwin, en terre de feu chilienne. Christian Clot est venu à l'exploration car il aimait la nature. "J'ai très vite réalisé que l'humain dans cette nature avait un rôle à y jouer, avait un questionnement par rapport à lui-même".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Exploration Déserts
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784842267
Christian Clot se confronte aux températures les plus extrêmes de la planète
Christian Clot se confronte aux températures les plus extrêmes de la planète
INVITÉ RTL - L'aventurier va passer quatre fois 30 jours dans les milieux les plus hostiles de la planète.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/christian-clot-se-confronte-aux-temperatures-les-plus-extremes-de-la-planete-7784842267
2016-09-13 20:32:35
http://media.rtl.fr/cache/FWlCdcBdk8SlBr5u21UlvQ/330v220-2/online/image/2016/0913/7784843106_christian-clot-le-13-septembre-2016-sur-rtl.jpg