Bordeaux : Alain Juppé s'insurge contre la venue de Tariq Ramadan

L'islamologue suisse est invité par des étudiants à participer à une conférence dans la ville samedi 26 mars. Une visite qui suscite de nombreuses critiques, notamment de la part du maire de Bordeaux.

La visite de l'islamologue suisse Tariq Ramadan à Bordeaux déclenche une polémique.
Crédit : Kathy Willens/SIPA
La visite de l'islamologue suisse Tariq Ramadan à Bordeaux déclenche une polémique.

Tariq Ramadan, islamologue, professeur et écrivain a été invité par une association d'étudiants à tenir une conférence sur le thème du vivre ensemble ce samedi 26 mars au Palais des Congrès de Bordeaux. Alain Juppé n'a pas hésité à manifester son hostilité envers le Suisse, critiquant ses "propos ambigus". Le maire n'a toutefois aucun pouvoir pour interdire cette conférence.

"Tariq Ramadan n'est pas le bienvenu à Bordeaux", a déclaré le candidat à la primaire à droite à des journalistes, dans une vidéo postée sur son site. "Ses positions sur un certain nombre de sujets fondamentaux, sur la laïcité, sur les hommes et les femmes et l'égalité, sont pour le moins ambigus" et "je n'ai pas entendu dans sa bouche une condamnation claire, nette et forte des auteurs des attentats qui se succèdent hélas". Alain Juppé ajoute dans cette vidéo que "si des propos [lors de la conférence de samedi] tombaient sous le coup de la loi, bien entendu des poursuites seraient engagées". 

D'autres personnalités politiques, à droite comme à gauche, se sont émues du passage de Tariq Ramadan dans la capitale de la Gironde. Laurence Marchand-Taillade, secrétaire nationale du PRG et présidente de l’Observatoire de la Laïcité du Val d'Oise, a été la première à appeler Alain Juppé à réagir à cette visite, dans une tribune publiée dans le Huffington Post mardi 22 mars. Elle dénonce l'adhésion de l'islamologue à l'Union mondiale des savants musulmans et ses liens avec Youssef Qaradawi, le dirigeant de cette organisation, recherché par Interpol. 

Virgine Calmels, adjointe à l’économie à la mairie de Bordeaux, a également signé une tribune sur le même site, intitulée "Monsieur Tariq Ramadan, renoncez à venir à Bordeaux", dans laquelle elle avance que "les thèses qu’il soutient sont profondément dérangeantes et contraires à nos valeurs". Du côté des socialistes enfin, la conseillère régionale d'Aquitaine Naïma Charaï a réagi dans un communiqué : "En ces temps troublés, et plus que jamais, nous aspirons à entendre un discours antiraciste et laïc et non d’un discours fondamentaliste porté par cet homme."

La rédaction vous recommande
par Anne-Sophie Blot
Suivez Anne-Sophie Blot sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782552363
Bordeaux : Alain Juppé s'insurge contre la venue de Tariq Ramadan
Bordeaux : Alain Juppé s'insurge contre la venue de Tariq Ramadan
L'islamologue suisse est invité par des étudiants à participer à une conférence dans la ville samedi 26 mars. Une visite qui suscite de nombreuses critiques, notamment de la part du maire de Bordeaux.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/bordeaux-alain-juppe-s-insurge-contre-la-venue-de-tariq-ramadan-7782552363
2016-03-26 01:02:00
http://media.rtl.fr/cache/MlJP9-XGSVJiQlHXD_3a9g/330v220-2/online/image/2016/0205/7781728934_l-islamologue-suisse-tariq-ramadan.jpg