2 min de lecture Terrorisme

Bonbonnes de gaz à Paris : un suspect en contact avec des jihadistes en Syrie ?

D'après "Le Parisien", l'un des suspects arrêtés lundi soir, fiché S, aurait tenté de se procurer une kalachnikov.

Les bonbonnes ont été découvertes devant cet immeuble de la rue Chanez à Paris.
Les bonbonnes ont été découvertes devant cet immeuble de la rue Chanez à Paris. Crédit : Google Street View
François Quivoron
François Quivoron

Le profil de l'un des suspects arrêtés après la découverte de bonbonnes de gaz à Paris commence à se dessiner et révèle des éléments inquiétants. Interpellé lundi soir à Brétigny-sur-Orge dans l'Essonne, cet homme d'une quarantaine d'années est fiché S pour radicalisation. Et d'après une information du Parisien, il aurait eu des contacts avec des jihadistes français en Syrie.

Autre information troublante, le suspect aurait cherché à se procurer une kalachnikov. Ces éléments auraient poussé la police à le placer sous surveillance récemment. C'est le prélèvement de traces d'ADN sur les bonbonnes de gaz qui a conduit les enquêteurs jusqu'à lui lundi soir. Après son arrestation, une perquisition a été menée dans son domicile pour tenter de trouver des indices. La rue a été coupée à la circulation pendant plusieurs heures.

Son ADN sur les bonbonnes de gaz

Placé en garde à vue depuis lundi soir, le suspect n'aurait pas encore livré d'explications aux enquêteurs, qui cherchent à savoir pourquoi l'ADN de ce père de famille a été retrouvé sur les bonbonnes de gaz. Ses voisins de Brétigny-sur-Orge, interrogés par Le Parisien, parle d'un homme sans histoire, gérant d'une entreprise de transport avec chauffeur (VTC).

À lire aussi
Un combattant de Daesh (illustration) Sahel
Daesh, Aqmi... Quelles menaces terroristes au Sahel ?

Le suspect et ses complices présumés auraient tenté de faire exploser un immeuble de la rue Chanez, dans le XVIe arrondissement de Paris. Dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 septembre, un résident a alerté la police "avoir surpris, vers 4h30, un homme en train de déposer dans le hall de son immeuble deux bonbonnes avec un dispositif électrique et de renverser de l'essence dessus", selon le PV d'intervention consulté par Le Parisien. Deux autres bonbonnes de gaz ont été découvertes sur le trottoir, avec un téléphone portable pouvant servir de déclencheur.

"D'après les premiers éléments de l'enquête, ils ont essayé à plusieurs reprises d'actionner le dispositif, qui était puissant, à distance. En vain", a relevé une source proche de l'enquête à l'AFP. Aucun élément n'a pour le moment permis aux enquêteurs de déterminer pourquoi l'immeuble en question était visé "mais, en tout cas, ils voulaient agir sur place".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Paris Bombe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790377665
Bonbonnes de gaz à Paris : un suspect en contact avec des jihadistes en Syrie ?
Bonbonnes de gaz à Paris : un suspect en contact avec des jihadistes en Syrie ?
D'après "Le Parisien", l'un des suspects arrêtés lundi soir, fiché S, aurait tenté de se procurer une kalachnikov.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/bonbonnes-de-gaz-a-paris-un-suspect-en-contact-avec-des-jihadistes-en-syrie-7790377665
2017-10-05 15:22:43
http://media.rtl.fr/cache/sUxr0CAXAb-davMvTd0eyw/330v220-2/online/image/2017/1005/7790377828_les-bonbonnes-ont-ete-decouvertes-devant-cet-immeuble-de-la-rue-chanez-a-paris.JPG