1 min de lecture Attentats à Paris

Salah Abdeslam, fragile mentalement, voit ses conditions de détention assouplies

La santé mentale du seul terroriste survivant des attentats du 13 novembre 2015 a décliné et le juge a décidé en conséquence d'améliorer sa détention et les conditions de ses visites.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
La santé mentale de Salah Abdeslam oblige l'administration pénitentiaire à revoir ses conditions de détention Crédit Image : DSK / POLICE NATIONALE / AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Clémence Bauduin

Depuis le début de son incarcération à Fleury-Mérogis il y a près d'un an et demi, Salah Abdeslam montre des signes de grande fragilité. Un jour plongé dans le mutisme, un autre exubérant ou agressif, le terroriste, seul survivant des attaques perpétrées le 13 novembre 2015, s'est replié sur lui-même, comme le fait remarquer Le Parisien ce vendredi 15 septembre. Incohérent dans ses propos, souvent prostré, il refuse de quitter sa cellule de 10 mètres carrés au quartier d'isolement. Alerté sur cette dégradation psychologique, le juge a décidé, il y a quelques semaines, de rendre un peu moins rigide sa détention.

Le détenu le mieux surveillé de France n'a toujours aucun contact autorisé avec les autres prisonniers et il fait l'objet d'une surveillance vidéo permanente jour et nuit, en plus des huit gardiens qui l'encadrent. Mais Salah Abdeslam n'a plus de paroi de séparation au parloir, où seule sa famille proche peut le visiter. Le détenu n'a plus non plus de vitre opaque dans se cellule, pour lui permettre de voir à l'extérieur.

À lire aussi
Les forces de polices et pompiers devant le siège parisien de Charlie Hebdo Attentats à Paris
Attentats de "Charlie Hebdo" et de l'Hypercacher : 3 personnes en garde à vue

L'objectif de cet assouplissement : ne pas compromettre sa comparution en Belgique, prévue avant la fin de l'année, pour une fusillade lors de son arrestation. La justice souhaite, comme les victimes des attaques, recueillir un témoignage qui ne soit pas trop altéré. Il faut donc éviter que Salah Abdeslam ne sombre dans le délire psychiatrique ou qu'il essaie de se suicider. Le procès en France des attentats du 13 novembre n'est, lui, pas encore programmé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Prison Salah Abdeslam
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790101067
Salah Abdeslam, fragile mentalement, voit ses conditions de détention assouplies
Salah Abdeslam, fragile mentalement, voit ses conditions de détention assouplies
La santé mentale du seul terroriste survivant des attentats du 13 novembre 2015 a décliné et le juge a décidé en conséquence d'améliorer sa détention et les conditions de ses visites.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/attentats-a-paris-salah-abdeslam-fragile-mentalement-voit-ses-conditions-de-detention-assouplies-7790101067
2017-09-15 08:54:00
http://media.rtl.fr/cache/8rIXAvCmAdRZK5Hfxb7rLg/330v220-2/online/image/2016/0427/7783016744_salah-abdeslam-est-incarcere-a-la-prison-de-fleury-merogis-essonne.jpg