Abattoir du Vigan : "Des actes de maltraitance qui seront sanctionnés comme il se doit", dit Stéphane Le Foll

REPLAY / INVITÉ RTL - Stéphane Le Foll a pris connaissance des images qui circulent sur le mauvais traitement infligé à des animaux d'un abattoir du Gard. Le ministre de l'Agriculture a fait ouvrir une enquête.

>
Stéphane Le Foll était l'invité de RTL Midi, mardi 23 février Crédit Image : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP Crédit Média : Christelle Rebière, Julien Sellier Télécharger

Plusieurs mois après que L214 a divulgué la maltraitance d'animaux dans un abattoir de Alès (Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées), l'association de défense des animaux rend de nouveau publiques de terribles images en provenance d'un abattoir du Vigan, dans le Gard. "Oui clairement, ce sont des actes de maltraitance qui seront sanctionnés comme il se doit. J'ai diligenté une enquête de nos services vétérinaires au niveau national qui se rendront sur place",  a ainsi fait savoir Stéphane Le Foll au micro de RTL. 


Le ministre de l'Agriculture, qui a donc déjà eu affaire à une telle situation, a répété sa position quant au bien être des animaux qui doit être respecté. "Sur ce sujet, j'ai toujours été très clair. On doit respecter le bien-être des animaux. Je ne sais pas dans quelles conditions les images ont été prises, mais elles sont inacceptables", a-t-il ajouté. 

2.500 agents du ministère contrôlent les 263 abattoirs en France

Pour enrayer ces comportements dans les abattoirs de France, les services nationaux procèdent à des contrôles réguliers. "Il y a 263 abattoirs en France et 300 millions de tonnes de viande abattue et donc il y a des contrôles, ce sont 2.500 agents du ministère qui y travaillent. Il est indispensable d'assurer le contrôle le plus strict possible", reprend Stéphane Le Foll, invité de RTL. 

Je continue à recruter

Stéphane Le Foll

Pourtant , la député socialiste des Deux-Sèvres Geneviève Gaillard a récemment pointé du doigt la suppression de 1.000 postes d'inspecteurs vétérinaires. Un fait avéré dont le porte-parole du gouvernement se défend. "J'ai stoppé la suppression des postes et j'ai ensuite créé des postes, répond-il. On a créé plus de 120 postes dans les services vétérinaires parce que de manière très claire, que ce soit la Cour de comptes ou l'Europe avaient indiqué que nous étions arrivés à un niveau où nous ne pouvions plus assurer les agréments sanitaires. Je continue à recruter". 


Tout le personnel doit donc s'atteler à "appliquer de la même manière et partout" les règles et les contrôles, peu importe le type d'abattoir dont il s'agit. "Un abattoir doit être contrôlé et doit respecter les règles. Je l'ai dit, il va y avoir une enquête menée au niveau de nos services à nous et ensuite, comme il y a eu là des manquements grave, il y a une enquête du procureur qui a été enclenchée. Les choses vont être mises en oeuvre et les sanctions seront prises parce qu'il y a des images choquantes et parfaitement inadmissibles", conclut ainsi Stéphane Le Foll sur RTL. 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782019213
Abattoir du Vigan : "Des actes de maltraitance qui seront sanctionnés comme il se doit", dit Stéphane Le Foll
Abattoir du Vigan : "Des actes de maltraitance qui seront sanctionnés comme il se doit", dit Stéphane Le Foll
REPLAY / INVITÉ RTL - Stéphane Le Foll a pris connaissance des images qui circulent sur le mauvais traitement infligé à des animaux d'un abattoir du Gard. Le ministre de l'Agriculture a fait ouvrir une enquête.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/abattoir-du-vigan-des-actes-de-maltraitance-qui-seront-sanctionnes-comme-il-se-doit-dit-stephane-le-foll-7782019213
2016-02-23 13:07:00
http://media.rtl.fr/cache/4xAts7oPS_fpNsUoq4zJuA/330v220-2/online/image/2016/0201/7781645422_stephane-le-foll-ministre-de-l-agriculture-et-porte-parole-du-gouvernement.jpg