Salah Abdelslam arrêté : "Nous gagnerons cette guerre contre le terrorisme, sans trêve, ni pause", a déclaré Bernard Cazeneuve après le Conseil de Défense

Un conseil de Défense se tenait samedi 19 mars à l'Élysée sous la présidence de François Hollande au lendemain de l'arrestation de Salah Abdelslam.

Bernard Cazeneuve à l'Élysée après le Conseil de Défense le 19 mars 2016
Crédit : Capture itélé
Bernard Cazeneuve à l'Élysée après le Conseil de Défense le 19 mars 2016

Un conseil de Défense se tenait samedi 19 mars au matin à l'Élysée sous la présidence de François Hollande, qui recevra par ailleurs lundi des associations représentant les familles de victimes des attentats du 13 novembre, trois jours après l'arrestation vendredi à Bruxelles de Salah Abdeslam, a indiqué l'entourage du chef de l'État. Le premier ministre Manuel Valls, les ministres Bernard Cazeneuve (Intérieur), Jean-Yves Le Drian (Défense), Jean-Jacques Urvoas (Justice), Jean-Marc Ayrault (Affaires étrangères) ainsi que le chef d'état-major des Armées, Pierre de Villiers, et les dirigeants des principaux services de sécurité français, ont été conviés à cette réunion pour faire "le point sur les opérations" ayant mené à l'arrestation d'Abdeslam, suspect-clé dans l'enquête sur les attentats de Paris, et de plusieurs de ses complices.

Après un rappel des faits concernant l'interpellation de Salah Abdleslam vivant en Belgique, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a rappelé l'importance de maintenir une vigilance élevée en France. "Les opérations de la semaine écoulée ont permis de mettre hors d'état de nuire plusieurs individus qui ont fait la preuve de leur extrême dangerosité et de leur totale détermination", a déclaré Bernard Cazeneuve avant d'ajouter : "Salah Abdeslam devra répondre de ses actes devant la justice française". Il a salué un coup important porté contre la branche européenne de l'État islamique et a conclu sa prise de parole par un "nous gagnerons cette guerre contre le terrorisme, sans trêve, ni pause".

"La lutte contre les filières terroristes en France et en Europe" était au cœur de ce Conseil. Vendredi à Bruxelles, le chef de l'Etat avait promis de "continuer et poursuivre" la lutte contre les réseaux jihadistes, estimant que "le combat n'est pas terminé". Les associations représentant les familles des victimes des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis seront elles reçues lundi après-midi à l'Elysée par le président de la République. "Elles ont demandé à être reçues et l'arrestation de Salah Abdeslam rendait d'autant plus opportune cette rencontre", a indiqué l'entourage du président. La secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes, Juliette Méadel, participera à cette réunion.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782445435
Salah Abdelslam arrêté : "Nous gagnerons cette guerre contre le terrorisme, sans trêve, ni pause", a déclaré Bernard Cazeneuve après le Conseil de Défense
Salah Abdelslam arrêté : "Nous gagnerons cette guerre contre le terrorisme, sans trêve, ni pause", a déclaré Bernard Cazeneuve après le Conseil de Défense
Un conseil de Défense se tenait samedi 19 mars à l'Élysée sous la présidence de François Hollande au lendemain de l'arrestation de Salah Abdelslam.
http://www.rtl.fr/actu/politique/salah-abdelslam-arrete-nous-gagnerons-cette-guerre-contre-le-terrorisme-sans-treve-ni-pause-a-declare-bernard-cazeneuve-apres-le-conseil-de-defense-7782445435
2016-03-19 11:38:51
http://media.rtl.fr/cache/-vEN897z7skWEsbHAld8Dg/330v220-2/online/image/2016/0319/7782445562_bernard-cazeneuve-a-l-elysee-apres-le-conseil-de-defense-le-19-mars-2016.JPG