2 min de lecture Polémique

Saint-Valentin : "Il y a toujours de l'amour en politique", clame Nicolas Domenach

BILLET - Pour le journaliste Nicolas Domenach, la Saint-Valentin devrait être l'occasion de rappeler qu'il n'y a pas de politique sans amour. Et il en va de même pour les victoires électorales.

Eric Zemmour et Nicolas Domenach On n'est pas forcément d'accord Éric Zemmour & Nicolas Domenach
>
Saint-Valentin : "Il y a toujours de l'amour en politique", clame Nicolas Domenach Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

Il y a toujours de l'amour en politique, et même de la passion ! Prenez Cécile Duflot, qui ne passe pas pour une tendre, et qui pourtant vient d'écrire une lettre si attendrissante à l'adresse de son "cher petit chêne" à qui elle souhaite "de vivre en paix avec ses congénères terriens sur cette planète aussi magique que fragile en compagnie des grands capricornes, des tritons marbrés, des grenouilles agiles et des campagnols amphibies".

Il ne s'agit certes pas d’une missive de soutien à son ami-adversaire Nicolas Hulot, mais d'un véritable poulet d'amour envoyé à l'arbuste qu'elle a planté il y a quelques années à Notre-Dame-des-Landes.

Cela prouve que Cécile Duflot a grand cœur de célébrer ainsi le chêne, arbre de majesté. Mais à son ombre, en politique hélas, ne se ramassent le plus souvent que des glands !

À lire aussi
Des bœufs dans une ferme à Montilliers, dans l'ouest de la France société
Mercosur : pourquoi la France condamne et risque de perdre 30.000 éleveurs

Il n'y a pas de victoire sans amour ! Regardez la dernière élection présidentielle. Les vaincus furent ceux qui se détestaient le plus. Les haines ont déchiré le camp de la droite comme de l'extrême droite, alors que du côté d'Emmanuel Macron tout baignait dans l'eau de rose.

Quand on croit que c'est la raison qui va gagner, ce peut être la passion qui triomphe

Nicolas Domenach
Partager la citation

J'ai commencé, tout frais et naïf, le journalisme politique lors de l'élection présidentielle de 1981, qui vit la défaite de Valéry Giscard d'Estaing. J'étais persuadé que la logique et les intérêts de la droite exigeaient que Jacques Chirac assure le succès du président sortant, dont il avait été le premier ministre. Or ce fut la victoire de la gauche et de François Mitterrand que favorisa Chirac, qui avait tant aimé Giscard, puis détesté plus encore.

Ainsi ai-je appris, ce qu’il ne faut jamais oublier : quand on croit que c'est la raison qui va gagner, ce peut être la passion qui triomphe. Et quand on s'imagine que la passion va tout balayer, voilà que la raison l'emporte ! La politique, même quand elle tourne haine, c'est aussi ça : de l'amour.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Société Saint-Valentin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792255748
Saint-Valentin : "Il y a toujours de l'amour en politique", clame Nicolas Domenach
Saint-Valentin : "Il y a toujours de l'amour en politique", clame Nicolas Domenach
BILLET - Pour le journaliste Nicolas Domenach, la Saint-Valentin devrait être l'occasion de rappeler qu'il n'y a pas de politique sans amour. Et il en va de même pour les victoires électorales.
http://www.rtl.fr/actu/politique/saint-valentin-il-y-a-toujours-de-l-amour-en-politique-clame-nicolas-domenach-7792255748
2018-02-14 10:33:00
http://media.rtl.fr/cache/P5NzShlzt-LDOVDD6_X1eQ/330v220-2/online/image/2018/0214/7792256694_le-president-de-la-republique-valery-giscard-d-estaing-serre-la-main-du-premier-ministre-a-l-issue-du-conseil-des-ministres-le-25-aout-1976-quelques-instants-auparavant-jacques-chirac-lui-a-presente-sa-demission-et-celle.jpg