Réforme du collège : "Les pseudo-intellectuels en parlent sans avoir regardé son contenu", accuse Najat Vallaud-Belkacem

REPLAY / INVITÉE RTL - La ministre de l'Éducation nationale veut rassurer les parents concernant les "contre-vérités" proférées, selon elle, par ceux qui critiquent la réforme des collèges.

Najat Vallaud-Belkacem, invitée de RTL, le 30 avril 2015 >
Réforme du collège : "Les pseudo-intellectuels en parlent sans avoir regardé son contenu", accuse Najat Vallaud-Belkacem Crédit Image : Paul Guyonnet / RTL.fr | Crédits Média : Jean-Michel Aphatie | Durée : | Date :
1/

La réforme des collèges présentée par le gouvernement suscite beaucoup de réserves et de critiques, notamment concernant l'apprentissage du latin, du grec, de l'allemand et de l'histoire. Najat Vallaud-Belkacem balaie ces accusations proférées, selon elle, par des "pseudo-intellectuels (...) qui parlent sans avoir regardé le contenu de la réforme".

Le ministre de l'Éducation nationale qualifie de "mensonges absolus" les commentaires de ceux qui affirment que l'enseignement des langues sera moins bon. "Le latin ne disparaît pas, affirme-t-elle. C'était une option qui concernait 18% des collégiens. Elle sera généralisée et il y aura une augmentation du nombre de professeurs de latin".

Un meilleur apprentissage de l'allemand

Même son de cloche pour l'allemand, à l'origine d'une mini-crise diplomatique avec la première économie de l'Union européenne. "Nous avançons d'un an l'apprentissage de la LV2. Il y aura donc plus de cours d'allemand, qui est souvent choisie en deuxième langue. Ça fait 54h de plus. Pour l'allemand, c'est un double gain puisque nous promouvrons son apprentissage". Selon elle, Jean-Marc Ayrault, qui avait un temps fait connaître son inquiétude sur ce sujet, serait "revenu sur ses propos et (...) soutiendrait de tout sa cœur la réforme du collège".

La ministre se veut également rassurante concernant la chronologie dans l'apprentissage de l'histoire. "Les programmes actuels avaient supprimé la notion de chronologie. Les nouveaux programmes la rétablissent". Quant à l'apprentissage de l'islam qui serait, selon certains, obligatoire, au contraire du christianisme, "c'est archi-faux", réplique Najat Vallaud-Belkacem.

La ministre de l'Éducation nationale estime que les critiques ne concernent pas "l'essentiel de la réforme" mais qu'elles craignent "que l'on rende accessible à tous des choses qui n'étaient réservés qu'à 15% des collégiens (...) ça leur fait perdre des avantages". Et de préciser sa pensée : "Ce ne sont pas les matières qui sont élitistes mais des options et des filières sont organisées pour permettre à certains collégiens de se mettre à part. Pendant ce temps, les autres ne bénéficient pas du bienfait du bilinguisime (...) Mon choix, c'est la démocratisation de l'apprentissage".

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777517203
Réforme du collège : "Les pseudo-intellectuels en parlent sans avoir regardé son contenu", accuse Najat Vallaud-Belkacem
Réforme du collège : "Les pseudo-intellectuels en parlent sans avoir regardé son contenu", accuse Najat Vallaud-Belkacem
REPLAY / INVITÉE RTL - La ministre de l'Éducation nationale veut rassurer les parents concernant les "contre-vérités" proférées, selon elle, par ceux qui critiquent la réforme des collèges.
http://www.rtl.fr/actu/politique/reforme-du-college-les-pseudo-intellectuels-en-parlent-sans-avoir-regarde-son-contenu-accuse-najat-vallaud-belkacem-7777517203
2015-04-30 08:29:00
http://media.rtl.fr/cache/S96uAyvYicuy5fvL2uJ-mw/330v220-2/online/image/2015/0430/7777517239_najat-vallaud-belkacem-invitee-de-rtl-le-30-avril-2015.jpg