2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : pourquoi Nicolas Hulot ne soutient aucun candidat

Dans un entretien au "Parisien" à paraître dimanche, Nicolas Hulot s'est confié sur la prochaine élection présidentielle, de son refus de se présenter à sa décision de ne soutenir aucun candidat.

Nicolas Hulot devient ministre de la Transition Écologique et Solidaire
Nicolas Hulot devient ministre de la Transition Écologique et Solidaire Crédit : SIPA
Maxime Magnier

La fonction présidentielle ? Un "calvaire" pour Nicolas Hulot, tel qu'il l'explique au Parisien du dimanche 5 mars. L'écologiste est revenu dans les colonnes du quotidien sur son ambition politique et sur son choix de ne soutenir aucun candidat en mai prochain.

Dans un premier temps, revenant sur sa décision de ne pas briguer la fonction suprême, Nicolas Hulot a estimé qu'avec le "désarroi" existant autour de la campagne présidentielle, il pouvait se "retrouver au second tour" s'il se présentait. Or, ne se sentant pas "à la hauteur" et n'étant pas "habité par cette ambition", le président de la fondation qui porte son nom a estimé qu'il était "plus responsable de dire non que oui".

À lire aussi
Julien Dray, ancien député PS de l'Essonne (illustration) présidentielle 2017
Julien Dray est l’invité de RTL ce lundi 22 mai

Revenant plus largement sur l'écologie, et la place qu'elle occupe dans l'actuelle campagne présidentielle, Nicolas Hulot s'est dit "très agréablement surpris, en tout cas par une partie des candidats", évoquant une "émulation". Il cite notamment Jean-Luc Mélenchon, qui "a fait preuve d’un éveil que d’autres n’ont pas opéré", ou encore Emmanuel Macron, "converti de manière beaucoup plus récente et moins spontanée à mon avis".

La sortie du nucléaire, "un objectif de moyen terme"

Surtout, le militant écologiste explique que son rôle "est plutôt de faire avancer des idées", jugeant "plus utile d'avoir nourri trois candidats", à savoir Benoît Hamon, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, mais ne prenant aucune décision tranchée. "En clair, je ne soutiendrai aucun candidat avant le premier tour", résume-t-il, même si, à l'heure d'évoquer l'hypothèse de voir Marine Le Pen au second tour, il ne s'interdit pas de "(s)’affranchir de (sa) neutralité en fonction de l’importance de la menace.

Nicolas Hulot estime aussi que la sortie du nucléaire est "un objectif de moyen terme" et que "la fermeture de Fessenheim est importante mais elle pourrait avoir un coût social." Il préfère dès lors "un contrat de transition, c’est-à-dire un contrat social". 

Enfin, dans Le Parisien, Nicolas Hulot affirme percevoir la fiscalité comme "la pierre de Rosette pour accompagner la transformation de nos modes de production et de consommation", et affirme qu'"aucun des programmes des candidats n’a jusqu’à présent intégré cette vision globale de la fiscalité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Nicolas Hulot Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787530597
Présidentielle 2017 : pourquoi Nicolas Hulot ne soutient aucun candidat
Présidentielle 2017 : pourquoi Nicolas Hulot ne soutient aucun candidat
Dans un entretien au "Parisien" à paraître dimanche, Nicolas Hulot s'est confié sur la prochaine élection présidentielle, de son refus de se présenter à sa décision de ne soutenir aucun candidat.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-pourquoi-nicolas-hulot-ne-soutient-aucun-candidat-7787530597
2017-03-04 23:48:56
http://media.rtl.fr/cache/FTOW35hSxTQvtTJNyMTagQ/330v220-2/online/image/2016/0404/7782670641_nicolas-hulot-n-est-pas-candidat-a-ce-stade-pour-2017-mais-il-reflechit.jpg