2 min de lecture Temps de travail

Présidentielle 2017 : la famille Batoufflet n'a pas peur de la fin des 35 heures

Patrick, sa fille et son gendre travaillent déjà au-delà de 35 heures par semaine et ne se sentent pas inquiets à l'idée que celle-ci soient abrogées.

Générique 3 La Campagne en Famille Maud de Carpentier & Alice Moreno
>
Télécharger La Campagne en Famille du 27 novembre 2016 Crédit Image : Céline Landreau | Crédit Média : Maud de Carpentier,Marie Monier | Durée : | Date : La page de l'émission
Maud de Carpentier et Céline Landreau

Chez les Batoufflet, Patrick et sa famille s'inquiétaient il y a quelques semaines de la manière dont l'État pouvait sauver des entreprises comme Alstom. Cette semaine, il est question du temps de travail et notamment des engagements des derniers candidats de la droite, Alain Juppé et François Fillon, sur cette question. Ces derniers sont en lice pour le second tour dont les résultats seront annoncés dans la soirée de ce 27 novembre. Les deux anciens premiers ministres proposent de sortir des 35 heures, mais dans des mesures différentes. Le maire de Bordeaux propose de passer aux 39 heures quand le député de Paris envisage un temps de travail pouvant atteindre les 48 heures hebdomadaires comme le permet le droit européen, ajoutant qu'il ne veut plus que ce temps de travail soit imposé par la loi.

"35 ou 39 heures, je les ai faites le jeudi, donc pour moi personnellement ça ne changera absolument rien" explique Stéphane, 45 ans, commercial. "Pour moi aussi. C'est minimum 10 heures par jour donc, à multiplier par cinq jours par semaines, vous voyez que les 35 heures par semaines sont excessivement loin", illustre Patrick, son beau-père, toujours en poste à 63 ans, comme directeur de développement dans une entreprise de transports. "Je pourrais prétendre à la retraite ou y penser, je n'y pense surtout pas. D'abord, c'est mon épanouissement dans mon travail", explique ce centriste convaincu, qui avait voté Bayrou en 2012. 

"À un moment il faut y aller, il faut bosser, ne pas regarder ses heures, estime Isabelle, sa fille, qui est cadre dans une chaîne sportive et qui, elle, penche pour le centre-droit. Il y a peut-être une chose, c'est que, moi, j'aime ce que je fais, ce n'est pas une corvée", reconnaît-elle. "On est peut-être privilégié. Il y a des gens qui font des métiers que je n'aimerais pas faire, mais il n'ont pas le choix. Les gens qui font les voiries quand il fait 40° ou qui sont dehors quand il fait -5°, je comprends que si on leur dit 'il faut bosser 2 ou 3 heures de plus mais tu ne seras pas payé plus', ça les gène", poursuit son mari Stéphane qui, pour sa part, reconnait qu'il est attiré par le vote FN. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Temps de travail Présidentielle 2017 Primaire Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785753441
Présidentielle 2017 : la famille Batoufflet n'a pas peur de la fin des 35 heures
Présidentielle 2017 : la famille Batoufflet n'a pas peur de la fin des 35 heures
Patrick, sa fille et son gendre travaillent déjà au-delà de 35 heures par semaine et ne se sentent pas inquiets à l'idée que celle-ci soient abrogées.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-la-famille-batoufflet-n-a-pas-peur-de-la-fin-des-35-heures-7785753441
2016-11-27 10:37:44
http://media.rtl.fr/cache/e_1oWXcOyVAnmFNsqbBYGg/330v220-2/online/image/2016/0918/7784900318_la-famille-batoufflet.JPG