2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Guaino ne veut pas être "complice" du projet de Fillon

REPLAY - INVITÉ RTL - Le député des Yvelines s'oppose frontalement au programme de François Fillon en vue de l'élection présidentielle. "Je ne suis pas fâché avec lui", tempère-t-il néanmoins, assurant ne pas vouloir "conserver à tout prix une circonscription".

Elizabeth Martichoux L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Henri Guaino, invité de RTL, mardi 27 décembre Crédit Image : Essia Lakhoua / RTL | Crédit Média : RTLnet | Durée : | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin et Clarisse Martin

La candidature hors primaire de Henri Guaino à l'élection présidentielle de 2017 n'est pas un affront infligé à François Fillon, justifie Henri Guaino. "Je ne suis pas fâché avec lui, je suis fâché avec son programme", explique le député. "Je ne veux pas être complice de son programme, tout du moins sur la partie sociale", explique-t-il. Mais la personnalité de François Fillon, candidat élu à la primaire de la droite et du centre au programme économique très libéral n'est pas en cause. "Parfois il va y avoir un rejet de la personne", développe le député, citant l'exemple de Donald Trump aux États-Unis, "mais là c'est un problème de programme", martèle-t-il.

Pour autant, à la question de savoir s'il préfère la victoire de François Fillon ou celle de la gauche en 2017, Henri Guaino "refuse de répondre à une question de ce genre" et de tomber dans la "politique politicienne". "La France ce n'est pas la droite et la gauche", défend-il, estimant que l'élection présidentielle, c'est "le rapport d'un homme et du peuple français, il s'agit de désigner l'homme de la nation".

"Mon but n'est pas de conserver une circonscription"

"Frondeur" de la droite, Henri Guaino n'est pas inquiet quant à son avenir politique, même si le député Jean-François Lamour, en charge des investitures en vue des prochaines législatives brandit la menace sous-jacente d'un retrait de l'étiquette Les Républicains. "Pour moi, la politique n'est pas une caserne [...] On n'a jamais rien obtenu de moi ni par la menace, ni par la nomination", se targue Henri Guaino, qui tacle sans le nommer explicitement les mesures de François Fillon. "Ma famille politique n'a jamais voulu détruire l'Assurance maladie ou la durée légale du travail", ironise-t-il.

À lire aussi
Emmanuel Macron devant la pyramide du Louvre, au soir de son élection le 7 mai 2017. Emmanuel Macron
Macron, pris d'insomnie le soir de son élection, a fait quelque chose d'étonnant

"Mon but dans la vie, ce n'est pas de me présenter aux législatives, de conserver à tout prix une circonscription. Mon but c'est de changer les choses", affirme le candidat, qui déclare par ailleurs dormir sur ses "deux oreilles" à l'approche de la présidentielle et des parrainages qui "rentrent doucement", sans dire toutefois combien il a pu en engranger à ce jour.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Henri Guaino Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786462914
Présidentielle 2017 : Guaino ne veut pas être "complice" du projet de Fillon
Présidentielle 2017 : Guaino ne veut pas être "complice" du projet de Fillon
REPLAY - INVITÉ RTL - Le député des Yvelines s'oppose frontalement au programme de François Fillon en vue de l'élection présidentielle. "Je ne suis pas fâché avec lui", tempère-t-il néanmoins, assurant ne pas vouloir "conserver à tout prix une circonscription".
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-guaino-ne-veut-pas-etre-complice-du-projet-de-fillon-7786462914
2016-12-27 08:51:32
http://media.rtl.fr/cache/pzPu25BZaXU7wWcduME1Gg/330v220-2/online/image/2016/1227/7786463051_henri-guaino-invite-de-rtl-mardi-27-decembre.jpg