1 min de lecture Paris

Pollution à Paris : pour Pécresse, Hidalgo est "toujours dans l'interdiction"

RÉACTION - La mairie de Paris a annoncé jeudi 12 octobre qu'elle souhaitait interdire les voitures à essence dans la capitale à l'horizon 2030.

Stéphane Carpentier et Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière & Stéphane Carpentier
>
Pollution : pour Valérie Pécresse, la mairie de Paris est "toujours dans l'interdiction" Crédit Média : Dominique Tenza | Durée : | Date : La page de l'émission
103029000663527498057
Eléanor Douet

Si Nicolas Hulot souhaite la fin des véhicules diesel et essence d'ici 2040, Anne Hidalgo rêve d'aller encore plus vite à Paris. Après avoir annoncé la fin des voitures diesel en 2024, elle veut interdire les voitures à essence, dans la capitale, dès 2030.

Les rues de la capitale ne seraient alors plus parcourues que par des véhicules électriques et des vélos. Pour le moment, la Mairie ne donne pas de précisions quant à la mise en application de cette mesure, qui devrait être débattue au Conseil de Paris, fin novembre.

"Nous nous plaçons sur le long terme donc cela nous laisse le temps de planifier et d'avoir une stratégie pour pouvoir réaliser les infrastructures, par exemple de recharge pour les véhicules électriques. Donc, d'organiser tout cela", souligne Christophe Najdovski, adjoint au maire chargé des transports.

À lire aussi
Des agents de la RATP sur les quais du RER Paris
Grève à la RATP, sommet climat... Des trajets largement perturbés ce mardi

Il y a l'écologie punitive (...) et puis il y a l'écologie incitative positive

Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d'Île-de-France
Partager la citation

Une décision qui peut modifier les choses aussi, pour l'ensemble de la région Île-de-FranceValérie Pécresse, la présidente du Conseil régional, dénonce la vision de la maire de Paris.

"Je crois qu'il y a deux types d'écologies. Il y a l'écologie punitive qui interdit tout et puis il y a l'écologie incitative positive qui aide les Franciliens et notamment les plus modestes à changer leurs véhicules polluants", estime-t-elle, regrettant "que la mairie de Paris soit toujours dans l'interdiction". 

"Il faut inciter les Franciliens à changer de voitures, à avoir des voitures qui soient décarbonées, le plus rapidement possible. Mais ça passe, pour moi, par une prime au remplacement des voitures polluantes, pas par une énième interdiction", martèle Valérie Pécresse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Pollution Valérie Précresse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790493274
Pollution à Paris : pour Pécresse, Hidalgo est "toujours dans l'interdiction"
Pollution à Paris : pour Pécresse, Hidalgo est "toujours dans l'interdiction"
RÉACTION - La mairie de Paris a annoncé jeudi 12 octobre qu'elle souhaitait interdire les voitures à essence dans la capitale à l'horizon 2030.
http://www.rtl.fr/actu/politique/pollution-a-paris-pour-pecresse-hidalgo-est-toujours-dans-l-interdiction-7790493274
2017-10-12 16:56:00
http://media.rtl.fr/cache/R2QrJKW9zr0Mw76xxQ7Duw/330v220-2/online/image/2017/0710/7789279951_valerie-pecresse-le-7-juillet-2017-a-paris.jpg