1 min de lecture Marine Le Pen

Marine Le Pen mise en examen dans l'affaire des assistants parlementaires FN

Au terme de son audition par le juge Renaud Van Ruymbeke, la présidente du Front national a été mise en examen pour abus de confiance.

Marine Le Pen le 22 janvier 2015 à Bruxelles
Marine Le Pen le 22 janvier 2015 à Bruxelles Crédit : AFP / Emmanuel Dunand
Elisabeth Fleury et Ludovic Galtier

Convoquée pendant la campagne présidentielle, Marine Le Pen s'était engagée à se rendre au rendez-vous des juges dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen après les élections présidentielle et législatives. Selon une information de RTL, la présidente du Front national est entendue vendredi 30 juin au pôle financier de Paris par le juge Renaud Van Ruymbeke. Audition à l'issue de laquelle elle a été mise en examen pour "abus de confiance", a déclaré son avocat à l'Agence France Presse. 

"Conformément à ses engagements pris pendant la campagne présidentielle, Marine Le Pen s'est rendue aujourd'hui à la convocation des juges qui l'ont, comme envisagé, mise en examen", a explicité maître Rodolphe Bosselut. L'avocat a également déclaré qu'un recours serait déposé dès lundi contre cette mise en examen, qui violerait le principe de la séparation des pouvoirs, à ses yeux.

Candidate déçue à l'élection présidentielle, devenue pour la première fois députée à l'Assemblée nationale le 18 juin dernier, elle est soupçonnée par le Parlement européen d'avoir rémunéré plusieurs permanents du parti frontiste en qualité d'assistants d'eurodéputés. En clair, ces derniers auraient travaillé pour le Front national aux frais de l'institution européenne, dont les bureaux se situent entre Strasbourg et Bruxelles.
Au total, 17 parlementaires européens du Front National sont épinglés sur la liste qui vient d'être remise aux juges chargés de l'enquête sur de possibles détournements de fonds européens au profit du Front national. En face de chaque nom, les contrats de leurs assistants parlementaires, leur durée et leur rémunération précise. L'Office européen de la lutte antifraude (Olaf) avait été saisi par le Parlement européen et une information judiciaire ouverte le 15 décembre 2016 pour "abus de confiance", "escroquerie en bande organisée", "faux" et "travail dissimulé".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marine Le Pen Front national Parlement européen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789170032
Marine Le Pen mise en examen dans l'affaire des assistants parlementaires FN
Marine Le Pen mise en examen dans l'affaire des assistants parlementaires FN
Au terme de son audition par le juge Renaud Van Ruymbeke, la présidente du Front national a été mise en examen pour abus de confiance.
http://www.rtl.fr/actu/politique/marine-le-pen-entendue-au-pole-financier-dans-l-affaire-des-assistants-parlementaires-7789170032
2017-06-30 14:19:00
http://media.rtl.fr/cache/cHpe05WvgMt0G_xzVUa2TA/330v220-2/online/image/2017/0504/7788395453_marine-le-pen-le-22-janvier-2015-a-bruxelles.jpg