Loi Travail : qui est Caroline De Haas, la militante à l'initiative de la pétition à un million de signatures ?

PORTRAIT - La féministe Caroline De Haas fait partie du collectif de militants qui a lancé la pétition contre la réforme du Code du travail voulue par le gouvernement.

Caroline de Haas, auteure d'une pétition contre la loi El Khomri, à Paris le 4 janvier 2011
Crédit : BALTEL/SIPA
Caroline de Haas, auteure d'une pétition contre la loi El Khomri, à Paris le 4 janvier 2011

Le 19 février, la pétition "Loi travail : non, merci !" était lancée le site change.org "avec seulement une signature au départ", comme aime le rappeler la plateforme internet. Moins d'un mois plus tard, le 4 mars, la barre symbolique du million de signatures était franchi. Derrière ce succès inédit, il y a un collectif de militants associatifs et syndicalistes au sein duquel figure Caroline De Haas. C'est elle qui est considérée comme la principale instigatrice de cette mobilisation numérique qui "ne vaut rien d'un point de vue légal", comme elle disait le regretter sur RTL.fr. C'est aussi son nom qui domine la page sur laquelle les internautes peuvent s'ajouter à la liste des signataires.

À 35 ans, Caroline De Haas n'en est pas à son premier combat militant. Au-delà même des batailles politiques comme celle-ci, elle s'est surtout fait connaître pour son activisme féministe. En 2009, elle est l'une des cofondatrices de l'association "Osez le féminisme !", dont elle est la porte-parole jusqu'en 2011. Au moment de l'affaire "DSK" du Sofitel de New York, elle intervient régulièrement dans les médias pour dénoncer le "sexisme" présent "à tous les échelons" dans la société. Elle est également à l'origine du site expertes.eu, qui cherche à donner plus de visibilité aux femmes spécialistes dans les médias, ou encore de l'entreprise Egae de conseil et de formation pour l'égalité hommes-femmes. "Je suis une angoissée de l'inutilité, j'ai très peur de ne servir à rien", explique-t-elle au JDD.

Elle avait claqué la porte du PS

Son militantisme ne se cantonne donc pas à cette seule problématique sociétale. "Je suis étiquetée militante féministe mais j'ai plutôt le sentiment d'être citoyenne", explique celle qui a véritablement commencé son parcours à l'Union nationale des étudiants de France (Unef), en tant que secrétaire générale de 2006 à 2009. Elle aime cependant mettre en perspective sa lutte pour le féminisme et celle contre ce projet de réforme du Code du travail. "En découvrant la loi Travail de Myriam El Khomri, j'ai été sidérée. Le même choc et la même colère que devant un tweet sexiste, auquel je réagis immédiatement", ajoute celle qui préférait plutôt parler, sur l'antenne de RTL, de "loi Chômage".

Cette charge contre ce projet de loi du gouvernement semble aussi être la suite logique de son désamour avec le Parti socialiste, dont elle était militante pendant 14 ans. Au cours de ces années, Caroline De Haas s'est retrouvée successivement dans l'entourage de deux personnalités importantes du parti. D'abord Benoît Hamon, dont elle était l'attachée de presse de 2012 à 2013, puis Najat Vallaud-Belkacem, avec qui elle collaborait en tant que conseillère chargée des relations avec les associations et de la lutte contre les violences faites au femmes lorsque la ministre de l'Éducation était aux Droits des femmes. Mais en avril 2014, c'est la rupture. "Au lieu de construire un rapport de force et de nous dégager des marges de manœuvres politiques et économiques (...), nous avons presque méticuleusement remis en cause nos fondements politiques", lâche-t-elle dans une tribune sur Mediapart.

Après avoir recueilli 0,29% des suffrages aux élections européennes de 2014 en tant que tête de liste en Île-de-France de "Féministes pour une Europe solidaire", l'électron libre Caroline De Haas est devenue une belle épine dans le pied de François Hollande, au point où elle ne l'attaque pas seulement sur le front de la loi Travail. En janvier, en compagnie de plusieurs militants, elle s'était notamment lancée dans l'organisation d'une primaire de gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017 et résumait ainsi sur Public Sénat : "Si on attend que les appareils bougent, on n'est pas sorti des ronces".

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782274994
Loi Travail : qui est Caroline De Haas, la militante à l'initiative de la pétition à un million de signatures ?
Loi Travail : qui est Caroline De Haas, la militante à l'initiative de la pétition à un million de signatures ?
PORTRAIT - La féministe Caroline De Haas fait partie du collectif de militants qui a lancé la pétition contre la réforme du Code du travail voulue par le gouvernement.
http://www.rtl.fr/actu/politique/loi-travail-qui-est-caroline-de-haas-la-militante-a-l-initiative-de-la-petition-a-un-million-de-signatures-7782274994
2016-03-09 13:09:00
http://media.rtl.fr/cache/rdYJUQGCTzippA-iI-QZWA/330v220-2/online/image/2016/0227/7782090382_caroline-de-haas-auteure-d-une-petition-contre-la-loi-el-khomri-a-paris-le-4-janvier-2011.jpg