La réforme constitutionnelle "ne passera jamais le Congrès", estime Nathalie Kosciusko-Morizet

REPLAY / INVITÉE RTL - La députée Les Républicains de l'Essonne a voté contre le projet de loi de la réforme constitutionnelle, adoptée mercredi 10 février à l'Assemblée nationale.

>
La réforme constitutionnelle "ne passera jamais le Congrès", estime Nathalie Kosciusko-Morizet Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel Télécharger

Avec 317 voix pour, 199 contre et 51 abstentions, l'Assemblée nationale a adopté, mercredi 10 février, le projet de loi de révision constitutionnelle. Parmi les députés qui se sont prononcés contre ce texte, qui vise à inscrire l'état d'urgence et la déchéance de nationalité pour les terroristes, Nathalie Kosciusko-Morizet considère au micro de RTL que le résultat de ce vote n'est pas un camouflet pour elle. "Je pense que cette révision constitutionnelle ne passera jamais le Congrès", constate-t-elle.

Pour appuyer ses propos, l'élue de l'Essonne observe que "l'opposition n'a cessé de grandir" depuis son annonce par François Hollande après les attentats du 13 novembre. "Au début du mois de janvier, on était seulement 5 à voter contre. (...) Là, on était 74 députés Les Républicains à voter contre. Ça ne s'arrêtera pas là. (...) On va être de plus en plus nombreux", promet-elle.

On passe des semaines à discuter d'un truc qui ne sert à rien

Nathalie Kosciusko-Morizet

Celle qui refuse de "s'inscrire" dans la ligne défendue par Nicolas Sarkozy, pro-réforme, ou dans celle de François Fillon, qui est contre, justifie sa position en pointant du doigt l'inefficacité anti-terroriste de cette réforme, mais aussi du clivage qu'elle génère chez les Français : "Ça ne sert à rien. Comme ça nous divise, ça nous affaiblit, alors qu'on a besoin d'union en ce moment. Ces arguments là, ils sont de plus en plus entendus".

Après le vote, Manuel Valls n'a pas manqué de se réjouir du vote des députés, tout en adressant un sérieux avertissement : "Les Français ne pardonneront pas à ceux qui ne se hissent pas à la hauteur des responsabilités". Une avis que conteste catégoriquement Nathalie Kosciusko-Morizet. "Je ne sais pas si les Français pardonneront à ceux qui auront passé des jours et des semaines à détourner l'attention des vrais sujets (...) Il y a état d'urgence face à la crise sociale et on passe des semaines à discuter d'un truc qui ne sert à rien. Dans quel autre pays on ferait ça ?", s'interroge l'ancienne numéro 2 de l'opposition qui estime que le Sénat "forcera" François Hollande à faire marche arrière.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781813870
La réforme constitutionnelle "ne passera jamais le Congrès", estime Nathalie Kosciusko-Morizet
La réforme constitutionnelle "ne passera jamais le Congrès", estime Nathalie Kosciusko-Morizet
REPLAY / INVITÉE RTL - La députée Les Républicains de l'Essonne a voté contre le projet de loi de la réforme constitutionnelle, adoptée mercredi 10 février à l'Assemblée nationale.
http://www.rtl.fr/actu/politique/la-reforme-constitutionnelle-ne-passera-jamais-le-congres-estime-nathalie-kosciusko-morizet-7781813870
2016-02-10 21:44:08
http://media.rtl.fr/cache/4IlOjAGoG27wdbjOE4l_aw/330v220-2/online/image/2015/0601/7778551844_nathalie-kosciusko-morizet-deputee-les-republicains-de-l-essonne.jpg