2 min de lecture Logement

L'encadrement des loyers à Paris affiche un "bilan très positif", selon Emmanuelle Cosse

REPLAY - INVITÉE RTL - La ministre du Logement constate une stabilisation des loyers à Paris, grâce à l'application de cette mesure phare de la loi Alur depuis août 2015.

Elizabeth Martichoux L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Emmanuelle Cosse était l'invitée de RTL le 26 juillet 2016 Crédit Image : Camille Kaelblen / RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Jérôme Chapuis
Jérôme Chapuis et Julien Absalon

Cette semaine du mardi 26 juillet marque le premier anniversaire de l'entrée en vigueur de la loi Alur sur l'encadrement des loyers à Paris. Pour le gouvernement, il s'agit d'une grande réussite. Invitée de RTL, Emmanuelle Cosse tire un "bilan très positif" de ce dispositif qui a permis à "plus de 30%" de nouveaux locataires de "bénéficier de baisses de loyer très fortes" qui vont bien souvent de "5 à 10%", selon les chiffres évoqués par la ministre du Logement. "On a vu les loyers se stabiliser à Paris, ce qui ne s'était pas observé depuis plus de dix ans", ajoute-t-elle, assurant qu'il s'agit bien d'un effet de l'observation et encadrement des loyers et non d'un ralentissement économique du secteur.

Paris n'est pas la seule ville à bénéficier de ce dispositif porté, à l'origine, par Cécile Duflot à l'époque où elle était au gouvernement. Au total, près d'une trentaine d'agglomérations ont adopté ce dispositif qui consiste à limiter les hausses de loyers remis en location ou réévalués en fin de bail. "On a vu que partout, dans ces villes très tendues, immédiatement les loyers décéléraient. [...] On se rend compte que cette mise en oeuvre s'est faite rapidement et a très bien fonctionné", assure Emmanuelle Cosse qui, à cette occasion, lance une plateforme numérique d'information dédiée aux locataires et propriétaires.

Si cette mesure rassure les locataires, elle n'est pas forcément du goût de tous les propriétaires. Au micro de RTL, des professionnels de l'immobilier pointaient quelques effets pervers, notamment le fait que les propriétaires sont plus réticents à lancer des travaux. Des arguments réfutés par la ministre : "Toutes les personnes qui habitent à Paris se rendent compte que le marché locatif ne s'est pas du tout effondré. Surtout, on voit que des loyers trop chers entraînent des logements vacants plus longtemps. On a vu des propriétaires dire qu'ils avaient une légitimité à donner tel loyer à leur appartement et que cela avait pacifié des relations". Quant à ceux qui se refusent tout de même à louer leur logement à cause de l'encadrement des loyers, Emmanuelle Cosse se montre très sceptique : "Si votre bien est vacant, cela veut dire que vous pouvez vous permettre de ne pas percevoir un loyer et que vous n'avez pas besoin de cet argent. C'est très rare".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Logement Emmanuelle cosse Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784229610
L'encadrement des loyers à Paris affiche un "bilan très positif", selon Emmanuelle Cosse
L'encadrement des loyers à Paris affiche un "bilan très positif", selon Emmanuelle Cosse
REPLAY - INVITÉE RTL - La ministre du Logement constate une stabilisation des loyers à Paris, grâce à l'application de cette mesure phare de la loi Alur depuis août 2015.
http://www.rtl.fr/actu/politique/l-encadrement-des-loyers-a-paris-affiche-un-bilan-tres-positif-selon-emmanuelle-cosse-7784229610
2016-07-26 08:32:00
http://media.rtl.fr/cache/QGKyMwv16GtUAOklD6ahdw/330v220-2/online/image/2016/0726/7784229606_emmanuelle-cosse-invitee-de-rtl-le-26-juillet-2016.jpg