3 min de lecture Affaire Cahuzac

Jérôme Cahuzac et "le chant du cygne de l'impunité"

RÉCIT - L'avocat général estime que la notion d'impunité "est la clé du dossier". "L'impunité, c'est penser que la loi, c'est pour les autres. C'est inacceptable, grave et triste", a-t-il déclaré face à Jérôme Cahuzac mardi 20 février.

Jérôme Cahzuac, lors de l'ouverture de son procès en appel le 12 février 2018 Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Comme pour le procès en première instance, l'avocat général, Jean-Christophe Muller a requis en appel, une peine à l'encontre de Jérôme Cahuzac de trois mois de prison ferme et cinq ans inéligibilité

Au jour cinq du procès, l'ancien ministre délégué au budget est entré en toute discrétion dans la salle d'audience du Palais de Justice à Paris. Lors des réquisitions, l'avocat général a particulièrement insisté sur les conséquences de l'affaire sur l'opinion publique. Il juge ainsi qu'elle a "durement rompu l'équilibre social" et que la "déflagration a eu de multiples conséquences sur le fonctionnement de notre vie politique, sur la transparence, la lutte contre les conflits d'intérêts". 

Et pour cause, c'est à la suite des aveux de l'ancien parlementaire que le parquet national financier a été créé, ainsi que la Haute autorité pour la transparence

À lire aussi
Jérôme Cahuzac et son avocat Éric Dupond-Moretti le 12 février 2018 justice
Cahuzac condamné : Dupond-Moretti salue sur RTL une "décision équilibrée"

"Vouloir tout et son contraire", la devise de Cahuzac

Alors que le psychanalyste Daniel Zagury évoquait "le paradoxe Cahuzac", lors de l'examen de la personnalité de l'homme politique, Jean-Christophe Muller y voit "une confusion totale dans son esprit". Il résume ainsi le personnage Cahuzac comme étant celui qui "veut tout et son contraire" : "Vouloir la réussite professionnelle, vouloir la réussite familiale, vouloir la réussite sociale, vouloir la réussite politique. Quoi de plus légitime ?", martèle-t-il. 

Mais il poursuit en rappelant qu'à un moment donné "des choix doivent êtres faits" et souligne à son tour un paradoxe : "Penser que l'on peut dissimuler et donner des leçons de moralité financière de l'autre". Selon Jean-Christophe Muller, "l'impunité est une clé importante de ce dossier. L'impunité, c'est penser que la loi, c'est pour les autres. C'est inacceptable, grave et triste". 

L'affaire Cahuzac, une "jurisprudence" ?

Il met ainsi à mal la théorie du déni avancée par Jérôme Cahuzac, en début de procès. D'après l'avocat général, ce sont de "petits arrangements avec soi-même" et ceci n'est pas digne du monde d'hier, mais du "monde d'avant-hier" avec "des comportements qui véritablement n'appartiennent plus à notre société". En somme, dans ce dossier Jérôme Cahzuac, c'est "l'impunité plus que l'impudence", c'est le "chant du cygne de l'impunité qui consiste à penser que parce ce que l'on est ce que l'on est, les choses vont se dérouler différemment".

Le doute ne subsiste pas dans l'esprit de l'avocat général qui affirme que "les faits de fraude fiscale sont matériellement établis et reconnus" chez Patricia Cahuzac qu'il compare à Madame Bovary et Jérôme Cahzuac, comparé à Eugène de Rastignac (personnage créé par Honoré de Balzac dans La Comédie Humaine ndlr). À eux deux, ils forment un couple comparable aux Thénardier (Les Misérables de Victor Hugo ndlr), note Jean-Christophe Muller.

Votre plus grande contribution à la lutte contre la fraude fiscale aura été votre procès

Jean-Christophe Muller, avocat général
Partager la citation

Quant à la théorie du complot politique brandit par l'ancien ministre délégué au Budget, sous François Hollande, l'avocat général balaie l'argument en rappelant : "Ce n'est pas à un politique comme Jérôme Cahuzac que l'on va rappeler cette phrase de Churchill : 'Si vous voulez de la reconnaissance et de la fidélité, évitez la politique et achetez un chien, fusse-t-il aveugle'" Et d’ajouter : "Votre plus grande contribution à la lutte contre la fraude fiscale, n'aura été, ni votre action en tant que parlementaire, ni comme président de Commission des finances, ni comme ministre. Ça aura été votre procès (...) En définitive, vous êtes une jurisprudence".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Cahuzac Jérôme Cahuzac Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792354964
Jérôme Cahuzac et "le chant du cygne de l'impunité"
Jérôme Cahuzac et "le chant du cygne de l'impunité"
RÉCIT - L'avocat général estime que la notion d'impunité "est la clé du dossier". "L'impunité, c'est penser que la loi, c'est pour les autres. C'est inacceptable, grave et triste", a-t-il déclaré face à Jérôme Cahuzac mardi 20 février.
http://www.rtl.fr/actu/politique/jerome-cahuzac-et-le-chant-du-cygne-de-l-impunite-7792354964
2018-02-20 18:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0nfgcCFzW4iQuzTqysOrsg/330v220-2/online/image/2018/0220/7792356066_jerome-cahzuac-lors-de-l-ouverture-de-son-proces-en-appel-le-12-fevrier-2018.jpg