1 min de lecture Emmanuel Macron

Gouvernement Macron : des critères symboliques "grotesques", pour Éric Zemmour

DÉBAT - Alain Duhamel et Éric Zemmour reviennent sur les premiers pas d'Emmanuel Macron à la présidence de la République.

Eric Zemmour et Nicolas Domenach On n'est pas forcément d'accord Éric Zemmour & Nicolas Domenach
>
Renouvellement, parité : des critères symboliques "grotesques", pour Éric Zemmour Crédit Image : Capture France 2 | Crédit Média : RTLnet | Durée : | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach avec Éric Zemmour et Léa Stassinet

C'était il y a 12 jours. Emmanuel Macron remportait largement l'élection présidentielle devant Marine Le Pen, avec plus de 66% des voix. Qu'a-t-il fait depuis ? Après la nomination de son Premier ministre, Édouard Philippe lundi 15 mai, les deux hommes se sont attelés à la composition du gouvernement, dévoilée le mercredi suivant. Composée par 11 femmes et 11 hommes, avec des personnalités de droite, de gauche et du centre, l'équipe gouvernementale a apporté son lot de surprises, avec notamment la nomination de deux LR : Bruno Le Maire et Gérald Darmanin. Mais comment les observateurs jugent-ils les premiers pas du nouveau président de la République ? 

"Le pari est tenu", estime Alain Duhamel. "Pour l'instant on est plus dans la symbolique que dans l'action. Le critère du renouvellement est respecté avec moins d'un ministre sur cinq ayant déjà occupé cette fonction. En ce qui concerne l'élargissement, même chose. Mais ce qui m'intéresse le plus, c'est un troisième critère : celui de la "re-sacralisation" du président de la République. Cela veut dire qu'on en revient à une conception gaullienne du rôle de chef de l'État, et c'est un grand progrès", salue l'éditorialiste. 

À lire aussi
Édouard Philippe Loi Travail
Loi Travail : le gouvernement chouchoute les partenaires sociaux

"Oui il a rempli les critères symboliques qu'il s'était donné, que moi je trouve grotesques", juge pour sa part Éric Zemmour. "Le renouvellement, la parité, ce sont des produits du politiquement correct que je trouve stupides", poursuit-il. "Pour moi, il ne devrait y avoir que la compétence. Je note qu'au moins, Emmanuel Macron a abandonné les critères encore plus stupides qu'avait adopté Nicolas Sarkozy avec la diversité, le fait qu'il fallait qu'il y ait une femme issue des quartiers...". Pour lui, les règles que s'était fixées Emmanuel Macron "c'est simplement pour faire plaisir aux médias et ça marche. Je n'ai jamais vu un enthousiasme, je devrais dire une adulation médiatique depuis peut-être Louis XIV", conclut Éric Zemmour avec une pointe d'ironie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Élysée Présidence de la République
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788614282
Gouvernement Macron : des critères symboliques "grotesques", pour Éric Zemmour
Gouvernement Macron : des critères symboliques "grotesques", pour Éric Zemmour
DÉBAT - Alain Duhamel et Éric Zemmour reviennent sur les premiers pas d'Emmanuel Macron à la présidence de la République.
http://www.rtl.fr/actu/politique/gouvernement-macron-des-criteres-symboliques-grotesques-pour-eric-zemmour-7788614282
2017-05-19 11:50:00
http://media.rtl.fr/cache/2YsIs3Yl-81uZhRrRdbAGA/330v220-2/online/image/2017/0514/7788531511_emmanuel-macron-lors-de-son-discours-d-investiture-le-14-mai-2017.JPG