2 min de lecture Front national

FN : Marion Maréchal-Le Pen s'oppose à l'exclusion de Jean-Marie Le Pen

Pour la députée FN du Vaucluse et petite-fille de Jean-Marie Le Pen, supprimer la présidence d'honneur suffit, "pas la peine d'aller jusqu'à l'humiliation de l'exclure du mouvement".

Marion Maréchal-Le Pen le 29 mai 2015.
Marion Maréchal-Le Pen le 29 mai 2015. Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Alors que torchon brûle entre Jean-Marie Le Pen et le bureau politique du Front national,ce dernier ayant décidé de supprimer la présidence d'honneur, retirant de fait son titre au fondateur du parti, Marion-Maréchal Le Pen orend sa défense. Selon la députée du Vaucluse, il ne faut pas aller jusqu'à la suspension de son grand-père, car "ce serait un signe extrêmement négatif".

"Supprimer la présidence d'honneur et l'influence de Jean-Marie Le Pen au sein des instances exécutives m'apparaît suffisant. Ce n'est pas la peine d'aller jusqu'à l'humiliation de l'exclure du mouvement", a poursuivi la députée, invitée ce dimanche 14 juin du "Grand Rendez-vous" Europe 1/Le Monde/i-Télé. Et la jeune frontiste de justifier la décision du bureau politique : "On en était arrivé à un tel degré de conflit, d'incompréhension et de rupture de dialogue que ça paraissait extrêmement compliqué que Jean-Marie Le Pen puisse être présent dans les instances exécutives".

À lire aussi
Emmanuel Macron et Marine Le Pen présidentielle 2017
Le Pen - Macron : leurs propositions pour la culture

Souvent présentée comme plus proche idéologiquement de son grand-père que de sa tante, Marion Maréchal- Le Pen a expliqué être "allée dans le sens de Marine Le Pen (...) après avoir hésité et réfléchi longuement, même si je crois malheureusement que nous n'avions plus d'autre choix vu aujourd'hui l'ampleur du conflit".

Vers un vote secret ?

La suppression de la présidence d'honneur du Front national fait parti de la réforme des statuts du parti qui seront soumis aux adhérents en juillet. Marion Maréchal-Le Pen a indiqué qu'elle hésitait encore à "garder son vote secret".

"Dans ces statuts, il y a beaucoup de choses. Il n'y a pas uniquement la suppresion de la présidence d'honneur" assurée par Jean-Marie Le Pen, a-t-elle ajouté. "Il y a des choses très positives dans ces statuts, il y a une modernisation, et c'est vrai que du coup, beaucoup de gens risquent de se prononcer exclusivement la dessus (la suppression de la présidence d'honneur) au détriment du reste des statuts", a-t-elle développé. L'eurodéputé Bruno Gollsnish a par ailleurs déclaré vendredi soir qu'il voterait contre la réforme des statuts, car il s'opposait à cette suppression.

"Après, je comprends et finalement, c'est ainsi, a admis toutefois Marion Maréchal-Le Pen. Ca permet de ne pas se concentrer exclusivement sur cette suppression qui est un levier de tristesse, qui est douloureux pour l'intégralité des adhérents, mais d'inscrire aussi cela dans une modernisation nécessaire des statuts".

Jean-Marie Le Pen "n'est pas d'extrême-droite"

La jeune élue a par ailleurs affirmé que son grand-père n'était "pas d'extrême-droite", précisant que "si le Front Front national était un parti d'extrême droite, je n'y serais pas, comme Marine Le Pen n'y serait pas." Et de donner une définition "précise" de ce qu'est l'extrême-droite : "L'antiparlementarisme, l'autoritarisme et la doctrine basée sur la race. Ce sont des critères de science politique et objectivement le Front national ne répond pas à ces critères".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Jean-Marie Le Pen Marion Maréchal-Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778734950
FN : Marion Maréchal-Le Pen s'oppose à l'exclusion de Jean-Marie Le Pen
FN : Marion Maréchal-Le Pen s'oppose à l'exclusion de Jean-Marie Le Pen
Pour la députée FN du Vaucluse et petite-fille de Jean-Marie Le Pen, supprimer la présidence d'honneur suffit, "pas la peine d'aller jusqu'à l'humiliation de l'exclure du mouvement".
http://www.rtl.fr/actu/politique/fn-marion-marechal-le-pen-s-oppose-a-l-exclusion-de-jean-marie-le-pen-7778734950
2015-06-14 16:38:05
http://media.rtl.fr/cache/2qkvxi8azDL35dSaygKtbQ/330v220-2/online/image/2015/0614/7778734988_marion-marechal-le-pen.jpg