1 min de lecture Attentats dans l'Aude

Trèbes : l'assaut aurait eu lieu 10 minutes après le signal du gendarme Beltrame

Alors que l'enquête se poursuit sur les attaques terroristes perpétrées par Radouane Lakdim à Carcassonne et à Trèbes, on en sait plus sur le déroulé des événements ayant mené à l'assaut contre le preneur d'otages.

Une vue du supermarché où une prise d'otages a eu lieu vendredi 23 mars dans l'Aude à Trèbes au nom de l'État islamique
Une vue du supermarché où une prise d'otages a eu lieu vendredi 23 mars dans l'Aude à Trèbes au nom de l'État islamique Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Christophe Guirard

Le 23 mars dernier, Radouane Lakdim faisait quatre morts et plusieurs blessés à Carcassonne et Trèbes, au cours d'une série d'actes terroristes. Un peu plus de trois semaines plus tard, les enquêteurs ont pu retracer de façon précise le déroulé des événements, notamment pendant la prise d'otages du Super U de Trèbes. Selon des informations du Parisien, les enregistrements des échanges entre les équipes d'intervention et le terroriste montrent qu'une période de dix minutes s'est écoulé entre le moment où le gendarme Arnaud Beltrame a donné le signal de l'assaut et celui où il a eu lieu.

Le lieutenant-colonel, qui avait pris la place d'une employée du supermarché, avait laissé son téléphone portable allumé, permettant ainsi aux unités d'intervention d'avoir une sonorisation de la scène. Alors que des négociations, infructueuses, étaient en cours avec le preneur d'otages en début d'après-midi, celui-ci est sorti brièvement de la salle des coffres dans laquelle il s'était retranché, menaçant de "tout faire sauter". Une heure plus tard, à 14h16, Arnaud Beltrame tentait le tout pour le tout et essayait de désarmer Radouane Lakdim, criant à deux reprises "assaut" avant que plusieurs coups de feu soient entendus et que le gendarme soit mortellement blessé par Lakdim.

D'après Le Parisien, l'intervention mobilisant neuf hommes et aboutissant à la mort du terroriste a eu lieu près de dix minutes après ce message lancé par le gendarme. Interrogée par le quotidien, la direction générale de la gendarmerie a refusé de faire le moindre commentaire, l'enquête étant toujours en cours. Le Parisien fait également état de sources concordantes indiquant que ce délai de dix minutes ne figure nulle part dans le rapport d'intervention transmis à la justice. Après sa mort, le lieutenant-colonel Beltrame a eu droit à un hommage national présidé par Emmanuel Macron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats dans l'Aude Terrorisme Enquete
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793030640
Trèbes : l'assaut aurait eu lieu 10 minutes après le signal du gendarme Beltrame
Trèbes : l'assaut aurait eu lieu 10 minutes après le signal du gendarme Beltrame
Alors que l'enquête se poursuit sur les attaques terroristes perpétrées par Radouane Lakdim à Carcassonne et à Trèbes, on en sait plus sur le déroulé des événements ayant mené à l'assaut contre le preneur d'otages.
http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/trebes-l-assaut-aurait-eu-lieu-10-minutes-apres-le-signal-du-gendarme-beltrame-7793030640
2018-04-16 05:25:14
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8oyDhPX1qzttX_rdeRKJ1Q/330v220-2/online/image/2018/0323/7792752850_une-vue-du-supermarche-ou-une-prise-d-otages-a-eu-lieu-vendredi-23-mars-dans-l-aude-a-trebes-au-nom-de-l-etat-islamique.jpg