Corée du Nord : réunion de l'ONU en urgence après le lancement d'une fusée longue portée

Ce rassemblement a été demandé par les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud face à la menace du régime de Kim Jong-un.

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-un (illustration)
Crédit : AFP
Le dictateur nord-coréen Kim Jong-un (illustration)

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira d'urgence dimanche 7 février à New York à la suite du tir d'une fusée nord-coréenne, ont indiqué des diplomates. Le pays a affirmé que ce tir, ordonné par Kim Jong-un, était une réussite et avoir réussi à placer un satellite en orbite. Cette réunion, sous la forme de consultations à huis clos, a été demandée par les États-Unis et le Japon, membres du Conseil, et la Corée du Sud. Dans une lettre conjointe au Conseil, Washington et Tokyo soulignent que "le lancement aujourd'hui d'un prétendu "satellite" par la Corée du Nord est une violation des résolutions pertinentes de l'ONU" qui interdisent au régime autoritaire de Pyongyang toute activité balistique ou nucléaire. 

Cette réunion exceptionnelle fait suite au lancement par la Corée du Nord d'une fusée longue portée dimanche 7 février au matin en dépit des avertissements des États-Unis et de la Corée du Sud, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense. Ce tir a été effectué alors que la communauté internationale peine toujours à trouver un consensus sur la façon de réagir au dernier essai nucléaire mené par Pyongyang le 6 janvier. 

Une attitude "provocatrice" de Pyongyang selon Washington

Le régime le plus fermé au monde avait averti mardi 2 février de son intention de lancer prochainement une fusée transportant un satellite. De son côté, la Corée du Nord assure que son programme spatial a des visées purement scientifiques, mais les Etats-Unis et leurs alliés y voient une couverture pour son programme de développement de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM). 

Washington a condamné la conduite nord-coréenne, jugeant qu'il s'agissait  d'une action "déstabilisatrice et provocatrice". "Les programmes d'armes nucléaires et balistiques de la Corée du Nord représentent une menace sérieuse pour nos intérêts - y compris la sécurité de certains de nos plus proches alliés - et menacent la paix et la sécurité dans la région", affirme dans un communiqué Susan Rice, la conseillère à la Sécurité  nationale du président Barack Obama. 

Washington et Pékin, seul allié de Pyongyang, continuent de négocier depuis des semaines sur un projet de résolution du Conseil censé répliquer à cet essai, sans succès jusqu'ici. La Corée du Nord est déjà frappée de lourdes sanctions internationales à la suite de ses tirs balistiques et de trois essais nucléaires, menés en octobre 2006, mai 2009 et février 2013. 

La rédaction vous recommande
par Emeline Le Naour
Suivez Emeline Le Naour sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781745499
Corée du Nord : réunion de l'ONU en urgence après le lancement d'une fusée longue portée
Corée du Nord : réunion de l'ONU en urgence après le lancement d'une fusée longue portée
Ce rassemblement a été demandé par les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud face à la menace du régime de Kim Jong-un.
http://www.rtl.fr/actu/international/reunion-de-l-onu-en-urgence-apres-le-lancement-par-la-coree-du-nord-d-une-fusee-longue-portee-7781745499
2016-02-07 03:52:00
http://media.rtl.fr/cache/YMXIH1wnBDZgVVLLQwZ0HQ/330v220-2/online/image/2015/0728/7779247303_le-dictateur-nord-coreen-kim-jong-un.jpg