Présidentielle américaine : Donald Trump calme le jeu après la mort d'un Afro-Américain tué par un policier

Le candidat républicain paraît beaucoup plus réservé qu'à son habitude et adopte une attitude assez modérée par rapport à la mort d'un homme Noir tué par un policier. Une stratégie électorale ?

Donald Trump à la convention républicaine à Cleveland, le 22 juillet 2016 (illustration)
Crédit : AFP
Donald Trump à la convention républicaine à Cleveland, le 22 juillet 2016 (illustration)

Alors que Charlotte est au cœur de l’actualité ici, il est intéressant attentivement comment Donald Trump se positionne. Après voir plutôt pris la défense de la police, après la première nuit d’émeute, quand Hillary Clinton dénonçait des bavures "insupportables" contre les hommes noirs, Donald Trump a tenté apparaître plus rassembleur après la deuxième nuit d’émeutes.Ce chaos donne selon lui une mauvaise image des États-Unis, "pays blessé", il faut que chacun fasse un pas vers l’autre, se mette à la place de l’autre, demande solennellement Donald Trump. Pourquoi le milliardaire est-il si mesuré ? Est-ce parce que le candidat, majoritairement soutenu par les Blancs, a besoin de rattraper un peu de son retard dans l’électorat noir pour espérer faire basculer des états comme l’Ohio et la Pennsylvanie ?
 
Oui, mais alors, pourquoi, quelques heures plus tôt, a-t-il défendu la pratique du stop-an-frisa, des contrôles dans la rue avec fouilles, qui a permis à son ami et soutien Rudy Giuliani de faire baisser la criminalité à New York, mais qui a depuis été interdite car déclarée inconstitutionnelle par un juge fédéral, car c’était un "profilage racial" de fait, donc un délit de faciès. Faire l’éloge de cette pratique, vécue par beaucoup de Noirs américains comme un symbole de discrimination raciale, c’est perdre des voix de la communauté noire… au moment où il tente de la rassurer.
Alors pourquoi ? Et si Donald Trump jouait un coup de billard à trois bandes ? Ce n’est pas l’électorat noir que tente de séduire Donald Trump en adoptant un ton mesuré sur Charlotte, mais l’électorat blanc modéré, où il pense avoir davantage de réserves de voix, mais qui hésite à voter pour un candidat jugé raciste par beaucoup. 

Hillary Clinton révise avant le grand oral avec Donald Trump

Hillary Clinton a disparu à nouveau. Pas de meeting, pas de déplacement, elle reste enfermée chez elle. Mais pas de rechute de sa pneumonie : elle se prépare (on peut même dire qu’elle bachote) avant le grand débat de lundi.

La bataille de la présidentielle se joue aussi dans la publicité

La campagne américaine se joue beaucoup dans les écrans de pub à la télévision, c’est pour cela que les candidats s’épuisent à collecter autant d’argent. Petit chiffre intéressant calculé par Politico : Hillary Clinton a dépensé 7 fois plus que Donald Trump pour des achats d’espace. Dans une campagne normale, ce serait le signe que la Maison Blanche est ingagnable. Pourtant ça ne l’empêche pas d’être coude-à-coude avec elle.

Hillary Clinton n'aime pas qu'on se moque d'elle

Curieuse interview de Hillary Clinton à l’acteur Zack Galifianakis pour le site humoristique Funny or Die. Il revient sur son expérience comme "secrétaire" d’État d’Obama, en lui demandant combien de mots peut-elle taper à la minute, et comment le Président aime son café. Elle ne semble pas beaucoup rire, dit qu’elle regrette d’avoir accepté cette interview, mais est ce que cela fait partie du sketch ?

Donald Trump singé par le dalaï-lama

Dans la matinale de la chaîne britannique ITV, le dalaï-lama imite Donald Trump. Et cela amuse le présentateur de l'émission.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7784972606
Présidentielle américaine : Donald Trump calme le jeu après la mort d'un Afro-Américain tué par un policier
Présidentielle américaine : Donald Trump calme le jeu après la mort d'un Afro-Américain tué par un policier
Le candidat républicain paraît beaucoup plus réservé qu'à son habitude et adopte une attitude assez modérée par rapport à la mort d'un homme Noir tué par un policier. Une stratégie électorale ?
http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-donald-trump-calme-le-jeu-apres-la-mort-d-un-afro-americain-tue-par-un-policier-7784972606
2016-09-23 21:59:40
http://media.rtl.fr/cache/KFF-TPDDd-0i2W72CPZYGw/330v220-2/online/image/2016/0728/7784254417_donald-trump-a-la-convention-republicaine-a-cleveland-le-22-juillet-2016.jpg