3 min de lecture États-Unis

Fusillade au Texas : ce que l'on sait de l'homme qui a tué 26 personnes dans une église

L'individu a ouvert le feu dimanche 5 novembre dans une église du Texas, tuant 26 personnes en plein office, lors d'une des pires fusillades de l'histoire récente des États-Unis.

Les forces de l'ordre aux abords de l'église où a eu lieu la fusillade, au Texas, dimanche 5 novembre.
Les forces de l'ordre aux abords de l'église où a eu lieu la fusillade, au Texas, dimanche 5 novembre. Crédit : ERICH SCHLEGEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

C'est l'une des pires fusillades de l'histoire récente des États-Unis. Dimanche 5 novembre, Devin Patrick Kelley a ouvert le feu dans l'église baptiste de Sutherland Spings, un hameau rural du Texas, tuant au moins 26 personnes et faisant une vingtaine d'autres blessées. Il a réussi à prendre la fuite après la tuerie, mais a ensuite été retrouvé mort dans son véhicule peu après. Lundi 6 novembre, le shérif a indiqué que l'homme se serait suicidé après s'être écrasé sur le bas-côté.


Décrit par ceux qui l'ont croisé comme un homme inquiétant à la vie personnelle ratée, l'ex-caporal Devin Patrick Kelley, auteur de la pire tuerie par balle commise au Texas, avait été renvoyé de l'US Air Force pour des violences conjugales. Diverses photographies de son visage dévoilées par les médias américains montrent un homme au teint blafard, sans sourire, avec ou sans barbe, les cheveux ras.

À lire aussi
Alicia Aylies, Miss France 2017 Miss Univers
Miss Univers : Alicia Aylies obligée de changer de tenue au dernier moment

Un homme au comportement hostile

Le tireur résidait à New Braunfels, une ville située à une cinquantaine de kilomètres de Sutherland Springs où, pour des raisons restant à éclaircir, il a choisi de commettre son carnage. Devin Patrick Kelley faisait partie de ces gens qui exposent leur frustration en fulminant sur les réseaux sociaux. Ses diatribes sur Facebook avaient pour cible la religion, l'Église, les croyants


Plusieurs de ses anciens camarades de classe ont relaté avoir pris leurs distances avec ce militant athée, au comportement hostile et aux fréquents accès de violence. La carrière militaire de Devin Patrick Kelley a été brève, sans envergure, et marquée par une fin abrupte.

Condamné pour violences conjugales

Il a été recruté en 2010 pour travailler comme logisticien dans une base de l'armée de l'air du Nouveau Mexique, État voisin du Texas. Deux ans plus tard, il a été traduit en cour martiale pour des violences à l'encontre de son épouse et pour avoir fracturé le crâne du jeune enfant de celle-ci. La femme a demandé le divorce cette même année 2012


Le caporal a pour ces agressions été condamné à un an de détention. Il a aussi été dégradé et renvoyé des rangs de l'US Air Force. En 2014, il a tenté sans succès d'obtenir en appel une révision de cette condamnation. Il semble que le militaire déchu a ensuite déménagé, notamment dans le Colorado où son casier judiciaire mentionne des accusations de mauvais traitements envers des animaux. Toujours en 2014, il s'est remarié au Texas. 

C'est une méchante garce

Devin Patrick Kelley, à propos de l'arme qu'il a utilisée pour la tuerie
Partager la citation

Devin Patrick Kelley s' était installé avec sa femme dans une grange aménagée, isolée, entourée par des bois. Un de ses voisins, interrogé par la chaîne locale KSAT, a décrit un "gars normal, sans rien de particulier", dans une région où posséder des armes est banal.  "La seule chose étrange à son sujet est qu'on entendait beaucoup de tirs venant de son côté de la route, souvent la nuit", a déclaré Mark Moravitz.

Le tireur a abattu sans état d'âme femmes et enfants avec son fusil d'assaut AR-15, de marque Ruger. Ses condamnations auraient théoriquement dû lui interdire de se procurer un tel engin. Il avait auparavant publié sur Facebook une photo de l'arme posée sur un canapé, avec la légende suivante : "C'est une méchante garce". 

Pourquoi a-t-il ciblé cette église baptiste de Sutherland Springs ? Une piste suivie par les enquêteurs est que les ex-beaux-parents du tueur venaient de temps en temps à l'office. Mais ils ne s'y trouvaient pas le jour du drame. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Faits divers Fusillade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790816637
Fusillade au Texas : ce que l'on sait de l'homme qui a tué 26 personnes dans une église
Fusillade au Texas : ce que l'on sait de l'homme qui a tué 26 personnes dans une église
L'individu a ouvert le feu dimanche 5 novembre dans une église du Texas, tuant 26 personnes en plein office, lors d'une des pires fusillades de l'histoire récente des États-Unis.
http://www.rtl.fr/actu/international/fusillade-au-texas-ce-que-l-on-sait-de-l-homme-qui-a-tue-26-personnes-dans-une-eglise-7790816637
2017-11-06 02:15:00
http://media.rtl.fr/cache/ynhqKE3OWFJMzqK_J5VKgg/330v220-2/online/image/2017/1106/7790816618_les-forces-de-l-ordre-aux-abords-de-l-eglise-ou-a-eu-lieu-la-fusillade-au-texas-dimanche-5-novembre.jpg