François Hollande prévient que la vente des Rafale à l'Inde va prendre du temps

REPLAY - Le président de la République a entamé une visite diplomatique de trois jours en Inde depuis le 24 janvier, en compagnie de plusieurs membres du gouvernement.

>
François Hollande prévient que la vente des Rafale à l'Inde va prendre du temps Crédit Image : AFP PHOTO / ECPAD Crédit Média : Vincent Derosier

François Hollande a tenu à tempérer les espoirs d'une signature rapide du contrat de vente de 36 avions de combat Rafale à l'Inde dimanche 24 janvier, au début de sa visite d'État de trois jours. Pour cette deuxième visite d'Etat de François Hollande en Inde, où il sera l'invité d'honneur de la parade militaire du "Republic Day" pour clôturer cette visite mardi 26 janvier, la France espérait finaliser ce contrat de vente de 36 Rafale, dont le Premier ministre Narendra Modi avait passé commande lors d'une visite à Paris en avril 2015.

"Trouver un accord sur les aspects techniques prend évidemment du temps mais nous sommes sur la bonne voie", a confié le président de la République à son arrivée à Chandigarh, dans le nord de l'Inde, avant d'ajouter : "Nous allons franchir une autre étape qui va dans le sens, nous l'espérons tous, de l'acquisition par l'Inde de 36 Rafale". Le Président français se veut optimiste sur la signature de l'accord intergouvernemental lundi 24 janvier. Les négociations achoppent -une fois encore - sur le prix de l'avion de chasse français.

La sempiternelle question du prix

Le montant de ce contrat est estimé à plusieurs milliards d'euros. Narendra Modi, le président indien, avait annoncé en avril 2015 une commande de 36 avions "prêts à voler", nécessaires pour moderniser la flotte indienne. "L'Inde en a besoin et la France a fait la démonstration que c'est le meilleur avion du monde", selon François Hollande. Ces discussions complexes ont connu de nombreux coups soubresauts, l'Inde ayant ouvert dès 2012 des négociations exclusives avec Dassault Aviation pour une commande bien plus importante mais qui n'ont finalement pas abouti. Outre le prix, l'un des points d'achoppement régulièrement évoqué est la volonté de l'Inde d'obtenir de Dassault qu'il investisse une part importante du contrat sur le sol indien (au moins 30%).  

Le président de la République, accompagné de plusieurs ministres et d'une importante délégation de chefs d'entreprises, a entamé symboliquement sa visite en Inde par Chandigarh, ville nouvelle conçue  dans les années 50 par l'architecte franco-suisse Le Corbusier. Parmi les représentants du patronat qui accompagnent le président, on retrouve les champions des secteurs du bâtiment, de l'énergie, des transports, et plus généralement des infrastructures urbaines : Alstom, Areva, EDF, Engie (ex GDF Suez), Lafarge, Saint-Gobain, Suez Environnement.

La rédaction vous recommande
par Vincent DerosierJournaliste RTL
Suivez Vincent Derosier sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781525555
François Hollande prévient que la vente des Rafale à l'Inde va prendre du temps
François Hollande prévient que la vente des Rafale à l'Inde va prendre du temps
REPLAY - Le président de la République a entamé une visite diplomatique de trois jours en Inde depuis le 24 janvier, en compagnie de plusieurs membres du gouvernement.
http://www.rtl.fr/actu/international/francois-hollande-previent-que-la-vente-des-rafale-a-l-inde-va-prendre-du-temps-7781525555
2016-01-24 12:32:23
http://media.rtl.fr/cache/fIKwAFqAxy-JMlzjPWr1Uw/330v220-2/online/image/2016/0124/7781525643_le-gouvernement-francais-essaye-de-negocier-la-vente-de-36-rafale-au-gouvernement-indien.jpg