2 min de lecture Crash vol MH17

Crash du MH17 : un rapport américain met en cause la Russie

Selon les renseignements américains, Moscou a fourni récemment aux séparatistes des batteries de missiles anti-aériens.

Des militaires pro-russes sur le site du crash du MH17, le 18 juillet 2014.
Des militaires pro-russes sur le site du crash du MH17, le 18 juillet 2014. Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Pour les États-Unis cela ne fait aucun doute, la Russie avait fourni quelques jours avant le crash du MH17, des batteries de missiles au séparatistes de l'est de l'Ukraine. Moscou les aurait récupérées après qu'un des missiles ait abattu l'avion, selon le Washington Post. 


Un responsable américain cité, sous condition d'anonymat, par le Washington Post a expliqué que les services de renseignements avaient "eu des informations (...) il y a un peu plus d'une semaine" selon lesquelles trois batteries de missiles russes avaient été livrées aux séparatistes prorusses.

À lire aussi
Le site du crash du vol MH17 dans l'est de l'Ukraine, le 26 juillet 2014. Europe
Vol MH17 : le missile a été transporté depuis la Russie avant d'y être réacheminé

Selon le Post, le chef du contre-espionnage ukrainien, Vitali Naïda, a des photos et des preuves circonstancielles montrant que trois batteries de missiles sol-air Buk ont été transportés des territoires tenus par les séparatistes vers la Russie dans la nuit de jeudi à vendredi, une douzaine d'heures après que l'avion eut été abattu.

Des convois repérés

"Nous croyons vraiment qu'ils étaient en train de remporter vers la Russie au moins trois batteries Buk", a déclaré au Post le responsable américain.

Selon Vitali Naïda, deux batteries de missiles ont été repérées vers 2 heures du matin vendredi en train de passer la frontière vers la Russie, l'une des deux avec ses quatre missiles mais l'autre avec un missile manquant. Deux heures plus tard, un autre convoi avec une seule batterie a suivi le même chemin.

Le président américain Barack Obama, comme d'autres dirigeants occidentaux, estiment que l'avion de la Malaysia Airlines a été abattu, alors qu'il se trouvait à 10.000 m d'altitude, par un missile sol-air tiré à partir des territoires contrôlés par les séparatistes.

Démenti de Poutine

L'Ukraine accuse la Russie d'aider les séparatistes à cacher ou détruire les indices qui pourraient prouver que ce sont eux qui ont abattu l'avion, tuant les 298 personnes à bord. "Nous supposons qu'ils sont en train d'essayer de détruire les preuves de ce qu'ils ont fait", a déclaré au Wall Street Journal un haut responsable américain.

Selon ce responsable, les renseignements américains estiment probable que Moscou a fourni récemment aux séparatistes des batteries de missiles anti-aériens.

Le président russe a démenti avoir fourni la moindre aide militaire aux insurgés, et accusé les forces ukrainiennes d'être responsables de la catastrophe. Les séparatistes ont également nié être en possession de batteries de missiles en état de marche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash vol MH17 Ukraine États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773315651
Crash du MH17 : un rapport américain met en cause la Russie
Crash du MH17 : un rapport américain met en cause la Russie
Selon les renseignements américains, Moscou a fourni récemment aux séparatistes des batteries de missiles anti-aériens.
http://www.rtl.fr/actu/international/crash-du-mh17-la-russie-a-t-elle-fourni-des-missiles-aux-separatistes-7773315651
2014-07-20 13:33:00
http://media.rtl.fr/cache/zZL7qfsZKP0gH1n3E5yYAA/330v220-2/online/image/2014/0720/7773315773_000-ts-par7933424.jpg