1 min de lecture Colombie

Crash d’avion en Colombie : les pilotes n’avaient pas assez de carburant

Les premiers résultats de l’enquête révèlent une erreur humaine pour expliquer le crash de l’appareil qui a fait 71 morts.

Les lieux du crash de l'avion de la Lamia, en Colombie le 29 novembre 2016
Les lieux du crash de l'avion de la Lamia, en Colombie le 29 novembre 2016 Crédit : Raul ARBOLEDA /Raul ARBOLEDA / AFP AFP
François Quivoron
François Quivoron
et AFP

La thèse de la "panne sèche" se confirme. Un mois après l’accident, les premiers résultats de l’enquête expliquent les raisons du crash de l’avion près de Medellin en Colombie. L’Aviation civile colombienne a indiqué lundi 26 décembre que l’appareil ne disposait pas assez de carburant pour assurer le trajet. Les pilotes "étaient conscients des limitations de carburant dont ils disposaient, qui n'était pas ce qui convenait, ni suffisant", a déclaré le secrétaire de la sécurité de l'Aviation civile colombienne, le colonel Freddy Bonilla, lors d'une conférence de presse.

Les pilotes n’ont pas informé les autorités aéronautiques colombiennes du manque de carburant et n'ont signalé que l'avion était confronté à une urgence que sept minutes avant l'impact contre le flanc d'une montagne des environs de Medellin, le 28 novembre. Le pilote et le co-pilote ont pensé atterrir à Bogota ou à Leticia du fait de la "limite de carburant", mais n'ont fait aucune demande en ce sens. "A ce jour, nous n'avons aucune preuve montrant qu'un facteur technique ait causé l'accident, tout est lié à un facteur humain et de gestion", précisent les autorités.

Moins de dix minutes se sont écoulées entre le premier appel des pilotes réclamant un atterrissage d’urgence et le crash. Six minutes avant l'accident, à 21h53, l'un des moteurs s'arrête. Trois minutes plus tard, les quatre cessent de fonctionner. À 21h57, l'équipage déclare l'appareil en urgence du fait d'une "panne électrique totale" et se trouvant "sans carburant". Il disparaît des radars. Une minute plus tard, il demande à atterrir et descend à 9.000 pieds, soit environ 1.000 pieds en dessous de l'altitude minimale requise pour la zone.

À lire aussi
Une saisie de cocaïne. (Illustration) faits divers
Colombie : plus de trois tonnes de cocaïne saisie

L’avion de la compagnie bolivienne LaMia s’écrase à 21h58 contre le flanc d’une montagne, 71 personnes sont mortes dans le crash, dont 19 membres de l’équipe de football brésilienne de Chapecoense.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Colombie Amérique du Sud Crash
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786463135
Crash d’avion en Colombie : les pilotes n’avaient pas assez de carburant
Crash d’avion en Colombie : les pilotes n’avaient pas assez de carburant
Les premiers résultats de l’enquête révèlent une erreur humaine pour expliquer le crash de l’appareil qui a fait 71 morts.
http://www.rtl.fr/actu/international/crash-d-avion-en-colombie-les-pilotes-n-avaient-pas-assez-de-carburant-7786463135
2016-12-27 08:55:37
http://media.rtl.fr/cache/GJgTz-_49f0EMosNHIou2A/330v220-2/online/image/2016/1129/7786040142_les-lieux-du-crash-de-l-avion-de-la-lamia-en-colombie-le-29-novembre-2016.jpg