Corée du Nord : faut-il s'inquiéter de ce premier essai de bombe H ?

REPLAY / INVITÉ RTL - La nouvelle provocation de Pyongyang est sérieuse mais pourrait servir à faire du chantage, selon l'expert militaire Pierre Servent.

>
Corée du Nord : faut-il s'inquiéter de ce premier essai de bombe H ? Crédit Image : ED JONES / AFP Crédit Média : La rédaction de RTL Télécharger

La nouvelle met en émoi les grandes puissances mondiales. Dans la nuit du 5 au 6 janvier, la Corée du Nord a annoncé un premier essai réussi de bombe à hydrogène. Pour les voisins de la Corée du Sud, cet événement est un défi grave pour la paix mondiale. Le Japon parle quant à lui d'une "menace sérieuse" et les États-Unis fustigent ces "provocations". Paris condamne de son côté "cette violation inacceptable" des résolutions de l'ONU. L'inquiétude est donc très grande chez les dirigeants du monde entier, d'autant que ce type de bombe, à fusion de l'atome, est plus puissante que les bombes A utilisées en août 1945 à Hiroshima et Nagasaki.

Selon l'expert militaire Pierre Servent, invité de RTL, l'hypothèse la moins inquiétante consiste à analyser cet essai comme du chantage : "Certains se demandent si ce ne sont pas des sortes de pétards, néanmoins très inquiétantes, destinés à (...) obtenir des échanges d'aide humanitaire en échange d'un arrêt des essais nucléaires". Il pourrait même y avoir une volonté de "chercher à faire peur tout en rassurant" des dirigeants nord-coréens en précisant dans le communiqué avoir réalisé cet essai avec un engin miniaturisé qui n'est pas "la bombe dans son volume initial".

Une menace sérieuse qui demande confirmation

Compte tenu du discours encore "très belliqueux" tenu par le régime de Pyongyang, cette menace n'est pas à prendre à la légère. D'autant qu'une telle bombe, malgré son aspect miniaturisé, peut très bien être utilisée contre un autre État. "On peut trouver un moyen de la faire exploser par des moyens plus furtifs. Elle risque d'avoir un effet beaucoup moins important que si elle est envoyée par un ou plusieurs bombardiers à haute altitude. Ça reste une bombe sale, même si elle n'est pas parfaitement sophistiquée. Ça reste une menace sérieuse", prévient Pierre Servent.

Même si ce quatrième test nucléaire semble être une énième "gesticulation" selon les experts, les dirigeants nord-coréens peuvent donc "faire mal", estime l'auteur du livre Extension du domaine de la guerre. Mais avant de disposer de la force de frappe des pays autorisés à avoir l'arme nucléaire (Chine, France, Russie, Royaume-Uni, États-Unis), la Corée du Nord reste encore confronté à la "difficulté" de "passer à une véritable bombe" et d'avoir "les bombardiers stratégiques". "Néanmoins, ça fout la trouille à tout le monde", conclut Pierre Servant.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781187126
Corée du Nord : faut-il s'inquiéter de ce premier essai de bombe H ?
Corée du Nord : faut-il s'inquiéter de ce premier essai de bombe H ?
REPLAY / INVITÉ RTL - La nouvelle provocation de Pyongyang est sérieuse mais pourrait servir à faire du chantage, selon l'expert militaire Pierre Servent.
http://www.rtl.fr/actu/international/coree-du-nord-faut-il-s-inquieter-de-ce-premier-essai-de-bombe-h-7781187126
2016-01-06 09:37:00
http://media.rtl.fr/cache/rPQ7ZQCfadd7djJz1QtiEA/330v220-2/online/image/2015/0409/7777321202_000-hkg8830202.jpg