2 min de lecture Royaume-Uni

Brexit : Paris souhaite un règlement en juin de la question irlandaise

Jean-Yves Le Drian souhaite qu'une solution soit trouvée sur la frontière irlandaise, au plus tard en juin. Dans le cadre du Brexit, l'Irlande n'aura plus de frontière commune avec l'UE, dont elle fait pourtant partie.

Londres : des dizaines de milliers de personnes marchent contre le Brexit
Londres : des dizaines de milliers de personnes marchent contre le Brexit Crédit : LDD/ZJOG/WENN.COM/SIPA
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a souhaité dimanche que le sommet de l'UE en juin soit retenu "comme échéance ultime" pour trouver un accord sur la frontière irlandaise dans le cadre des négociations du Brexit. "Ce que nous souhaitons c'est que ça aille vite et que l'échéance de juin soit retenue comme échéance ultime sinon l'accord de retrait sera plus compliqué", a-t-il dit devant la presse à Dublin, avant une rencontre avec son homologue irlandais Simon Coveney.

Évoquant les solutions étudiées actuellement par le gouvernement britannique de Theresa May, il a rappelé qu'il y avait "un mandat donné par les 27 au négociateur de l'UE qui intègre deux éléments majeurs: non rétablissement de la frontière physique et accords de paix du Vendredi saint. La solution de repli existe. Si les Britanniques en ont une autre, qu'ils l'adressent au négociateur".

Deux scénarios envisagés

La sortie du Royaume-Uni de l'UE doit être effective en mars 2019 et Bruxelles a fait savoir à Londres que les négociations devraient être terminées en octobre, le temps que l'accord puisse être examiné et entériné par les instances européennes. La question de la frontière irlandaise est l'une des plus épineuses puisque le Brexit divisera l'île entre la partie nord, rattachée au Royaume-Uni et qui quittera donc l'UE, et la partie sud, la République d'Irlande qui restera membre de l'UE.

À lire aussi
Saut en parachute (illustration). Royaume-Uni
Royaume-Uni : un homme tente de tuer sa femme en sabotant son parachute

Le gouvernement de Theresa May étudie actuellement deux scénarios pour régler cette question, qui divise son gouvernement. L'un, dit de "facilitation maximale", serait une solution notamment technologique destinée à conserver la fluidité des échanges avec l'UE, mais impliquerait également des infrastructures aux frontières. L'autre, qui a la faveur de Theresa May, prendrait la forme d'un accord douanier dans lequel le Royaume-Uni percevrait les taxes douanières au nom de l'UE pour les biens transitant sur son territoire mais destinés au marché des 27, tout en appliquant ses propres taxes pour ceux destinés au pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Brexit Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793373499
Brexit : Paris souhaite un règlement en juin de la question irlandaise
Brexit : Paris souhaite un règlement en juin de la question irlandaise
Jean-Yves Le Drian souhaite qu'une solution soit trouvée sur la frontière irlandaise, au plus tard en juin. Dans le cadre du Brexit, l'Irlande n'aura plus de frontière commune avec l'UE, dont elle fait pourtant partie.
http://www.rtl.fr/actu/international/brexit-paris-souhaite-un-reglement-en-juin-de-la-question-irlandaise-7793373499
2018-05-14 01:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JNI3-7NCAfwPgoKC_GFR5w/330v220-2/online/image/2017/0325/7787825700_londres-des-dizaines-de-milliers-de-personnes-marchent-contre-le-brexit.jpg