"Brexit" : accord trouvé entre l'Union europénne et le Royaume-Uni

Les 28 dirigeants européens sont parvenus à un accord vendredi soir pour garder le Royaume-Uni dans l'Union européenne.

Les drapeaux des États membres de l'Union européenne, devant le Parlement
Crédit : JOHANNA LEGUERRE / AFP
Les drapeaux des États membres de l'Union européenne, devant le Parlement

Les 28 dirigeants européens sont parvenus à un accord vendredi 19 février sur la situation du Royaume-Uni, a annoncé le président du Conseil européen sur Twitter. Il s'agit de la première étape pour éviter le scénario du "Brexit". "Accord. Soutien unanime pour un nouveau pacte pour le Royaume-Uni dans l'UE", a indiqué Donald Tusk qui avait remis, avec le président de la commission européenne, un projet commun.


David Cameron doit maintenant présenter les résultats de ces tractations à ses ministres et convaincre les électeurs de la nécessité de rester au sein de l'UE sous ces nouvelles conditions. Un référendum sur la question sera organisé durant l'été prochain dans le pays. Le Premier ministre a déclaré sur Twitter : "J'ai négocié un accord qui donne au Royaume-Uni un statut spécial dans l'UE"

Lors d'une conférence de presse organisée à Bruxelles, David Cameron s'est félicité du résultat de ce sommet exceptionnel. "Nous rejetons cette notion d'Union toujours plus intégrée. (...) Il ne peut pas y avoir de modèle unique. C'est le début d'un long voyage et non pas la fin", a-t-il déclaré. Il a notamment indiqué que le Royaume-Uni ne rentrera pas dans la zone euro, il a aussi rejeté l'idée d'une armée européenne et obtenu des conditions spéciales sur les contrôles aux frontières. François Hollande affirme toutefois qu'il n'y a "pas eu de dérogation aux règles" européennes. Angela Merkel ajoute que l'UE n'a "pas fait trop de concessions à la Grande-Bretagne".


Même si cet accord est un soulagement pour l'Union européenne, la tâche ne sera pas aisée pour David Cameron qui fait face à une opposition forte dans le pays et même au sein de son gouvernement sur cette question. Selon les médias britanniques, certains de ses membres dont Michael Gove, ministre de la Justice, pourraient même faire campagne pour le "Brexit". "Beaucoup de débats passionnés nous attendent dans les mois qui viennent (...). Les gens doivent arriver à leur propres conclusions. Ce ne sera pas une décision prise par les politiques mais ce sera une décision prise pas le peuple. Ne pas faire partie de l'Union européenne n'est pas la solution", a estimé le Premier ministre. Malgré ses doutes assumés sur l'Union, David Cameron a également indiqué qu'il allait soutenir le maintien de son pays dans l'UE. "Je n'aime pas Bruxelles, j'aime le Royaume-Uni. Mon travail est de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour défendre les intérêts de mon pays (...). Je crois profondément que le peuple britannique sera plus en sécurité au sein de l'UE. Je vais mettre toute mon âme et tout mon cœur dans la campagne", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
par Nicolas Ledain
Suivez Nicolas Ledain sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781974290
"Brexit" : accord trouvé entre l'Union europénne et le Royaume-Uni
"Brexit" : accord trouvé entre l'Union europénne et le Royaume-Uni
Les 28 dirigeants européens sont parvenus à un accord vendredi soir pour garder le Royaume-Uni dans l'Union européenne.
http://www.rtl.fr/actu/international/brexit-accord-trouve-entre-l-union-europenne-et-le-royaume-uni-7781974290
2016-02-19 22:49:00
http://media.rtl.fr/cache/XjOyFiMwc6r-1BQ_RAderg/330v220-2/online/image/2014/0525/7772259458_les-drapeaux-des-etats-membres-de-l-union-europeennes-devant-le-parlement.jpg