Tampons : des résidus toxiques ont été détectés

Une étude menée par 60 millions de consommateurs révèle la présence de produits potentiellement dangereux dans les protections intimes.

Les tampons contiennent des résidus toxiques, selon une étude de 60 millions de consommateurs.
Les tampons contiennent des résidus toxiques, selon une étude de 60 millions de consommateurs.

Mélanie Doerflinger a raison de se mobiliser depuis plusieurs mois pour exiger de la transparence de la part des industriels. La jeune femme a lancé une pétition au mois d’août pour exiger que les grandes marques dévoilent la composition des tampons et serviettes hygiéniques. Sa démarche relayée via le site change.org a été paraphée par plus de 183.000 personnes depuis. L'étudiante française avait été alertée par le cas d'une jeune américaine, amputée d'une jambe à la suite d'un syndrome du choc toxique déclenché par ses protections intimes.

Il y a quelques semaines, une première étude menée par des scientifiques argentins avait démontré que 85% des tampons pouvaient contenir du glyphosate, l'herbicide de Monsanto qui est accusé d'avoir provoqué de nombreuses maladies graves et cancers dans les régions où il a été dispersé. Des traces de ce produit ont aussi été détectées dans des produits alimentaires et d'hygiène vendus aux quatre coins du monde.

Deux tampons de grandes marques sur trois sont concernés

L'association 60 millions de consommateurs va désormais plus loin dans une étude qu'elle dévoile dans son magazine du mois de mars. Des résidus "potentiellement toxiques" ont été détectés dans les tampons et protections féminines. Cinq des 11 produits de protection testés sont concernés et deux tampons de grandes marques sur trois contiennent des dioxines. Une marque de protège-slips estampillée "bio" a même "des résidus de glyphosate". L'Institut national de la consommation précise que "les niveaux relevés sont faibles" mais certaines de ces substances sont soupçonnées d'être des perturbateurs endocriniens. L'institut reconnaît par ailleurs que les données scientifiques manquent pour évaluer le risque. 
 
L'Assemblée nationale a déjà été confrontée à la question des tampons lors de l'adoption de la baisse de la TVA le 11 décembre et le palais Bourbon pourrait à nouveau avoir à se prononcer sur ces produits. L'Institut national de la consommation indique qu'il "alerte les pouvoirs publics et demande la mise en place d'une réglementation spécifique pour les protections féminines, imposant une plus grande transparence et des contrôles plus rigoureux ainsi qu'un étiquetage de la composition". 

La rédaction vous recommande
par Nicolas Ledain
Suivez Nicolas Ledain sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782012391
Tampons : des résidus toxiques ont été détectés
Tampons : des résidus toxiques ont été détectés
Une étude menée par 60 millions de consommateurs révèle la présence de produits potentiellement dangereux dans les protections intimes.
http://www.rtl.fr/actu/environnement/tampons-des-residus-toxiques-ont-ete-detectes-7782012391
2016-02-23 04:12:02
http://media.rtl.fr/cache/VVcXIk8I-wb8CpaSD_nQpQ/330v220-2/online/image/2015/1028/7780292784_les-tampons-pourraient-contenir-de-l-herbicite-selon-une-etude.jpg