Emballages cancérigènes : une ONG tire la sonnette d'alarme

Un an après l'alerte lancée sur la contamination de la nourriture par les emballages, l'ONG Foodwatch a lancé une pétition pour que le gouvernement légifère.

Foodwatch a lancé une pétition pour que le gouvernement rende obligatoire la protection des aliments.
Crédit : I Stock
Foodwatch a lancé une pétition pour que le gouvernement rende obligatoire la protection des aliments.

Du pétrole dans vos pâtes ? Cela peut surprendre et paraître exagéré mais on n'est pourtant pas loin de la réalité. C'est pourquoi l'ONG Foodwatch a lancé une pétition à l'attention des ministres de l'Économie, de la Santé et de l'Écologie pour contraindre les industriels à protéger la nourriture des consommateurs. 

Car déjà en octobre 2015, l'ONG a alerté le grand public d'un constat accablant : 60% des aliments de grande consommation testés (riz, céréales, couscous, pâtes) étaient contaminés par des huiles minérales aromatiques soupçonnées d'être cancérigènes et de modifier notre patrimoine génétique. 

Ce sont les emballages alimentaires qui sont en cause dans cette histoire. Mais comment ces huiles minérales s'intègrent dans nos aliments ? "Elles peuvent se retrouver sur les sacs en toile de jute servant au transports des matières premières, mais aussi dans les encres et colles des boîtes en carton recyclé servant à emballer les produits", explique Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch France, citée par Le Parisien. Le problème, c'est que ces huiles finissent par "migrer" dans la nourriture et exposent les consommateurs à des cancers notamment.

Panzani, Ferrero, Lustucru et Van Houten dans le collimateur

Si l'ONG a salué mardi 29 novembre les engagements pris depuis un an par la grande distribution française pour réduire la contamination d'aliments, elle appelle désormais à aller plus loin. D'où la pétition pour exiger du gouvernement qu'il rende obligatoire la protection des aliments dans tout le secteur agro-alimentaire. "Des acteurs majeurs comme E. Leclerc, Carrefour, Lidl, Intermarché, Système U, et Casino ont enfin pris un engagement clair pour lutter contre la contamination de leurs produits (...). Ils représentent à eux seuls plus de 84% des parts de marché de la grande distribution", souligne Foodwatch dans un communiqué.

Les efforts des industriels sont donc au rendez-vous mais ce n'est pas suffisant pour l'ONG : "Il n'est pas acceptable de s'en remettre uniquement au bon vouloir des industriels", considère Karine Jacquemart. En revanche, Foodwatch dénonce le groupe agro-alimentaires Panzani, qui commercialise les couscous Regio, les marques Ferrero et Lustucru et la marque de chocolat en poudre Van Houten qui "ne daignent même pas répondre aux inquiétudes des consommateurs". 

La rédaction vous recommande
par Philippe Peyre
Suivez Philippe Peyre sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786056753
Emballages cancérigènes : une ONG tire la sonnette d'alarme
Emballages cancérigènes : une ONG tire la sonnette d'alarme
Un an après l'alerte lancée sur la contamination de la nourriture par les emballages, l'ONG Foodwatch a lancé une pétition pour que le gouvernement légifère.
http://www.rtl.fr/actu/conso/emballages-cancerigenes-foodwatch-demande-une-loi-pour-proteger-les-consommateurs-7786056753
2016-11-30 16:28:00
http://media.rtl.fr/cache/-dlV1TS7ALYPiscqPWwgBQ/330v220-2/online/image/2016/0603/7783499655_verites-et-mensonges-alimentation.jpg