2 min de lecture Économie

Du mieux pour la croissance au premier semestre 2017

ÉDITO - Dans sa dernière note de conjoncture, l'Insee est optimiste pour la croissance sur la fin du quinquennat.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Du mieux pour la croissance au premier semestre 2017 Crédit Média : RTLNET | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau et Loïc Farge

Notre paysage économique et social pour 2017 est désormais tracé. Le futur président doit s'attendre à une bonne surprise : la croissance française ne devrait pas être affectée par le climat politique. Tout indique, en effet, que la reprise qui frémit va gagner en robustesse, et surtout qu'elle va se poursuivre. Brexit, élection de Donald Trump, montée des populismes : rien ne nous affecte. À la fin du quinquennat de François Hollande, la perspective de croissance de notre économie est de 1,5%. Un rythme qui va enfin nous permettre d’accrocher nos wagons au train européen après trois années d'activité inférieure à la moyenne de la Zone euro.

Ce redressement est, pour une partie, le fruit des politiques de relance et de compétitivité engagées depuis 2014. C’est aussi très largement le résultat de la bonne santé de l’économie mondiale qui retrouve du tonus. On en profite - certes insuffisamment en raison de la faiblesse de notre appareil industriel, comme le démontre notre déficit commercial abyssal -, mais il y a quand même du mieux.

À lire aussi
Une étudiante dans son logement, en septembre 2013 économie
Après les APL, les ALF et les ALS vont également baisser dès octobre prochain

Il y a surtout le propulseur plus traditionnel de la demande intérieure. Le climat des affaires s'améliore, les entreprises investissent et sont plus conquérantes, et la confiance affichée par les ménages, dont le pouvoir d’achat reste pourtant contraint, tirent la consommation.

Perspectives favorables pour l'emploi

Par ailleurs, le retour tonitruant des Français sur le marché immobilier tient une grande place dans ce diagnostic. Enfin, deux secteurs très secoués dernièrement retrouvent des couleurs : le tourisme, qui va bénéficier de la baisse de l’euro, et l'agriculture (le franc succès du Salon de paris est à cet égard un bon thermomètre).

Autre bon volet des perspectives tracées par l'Insee : les  créations d'emplois dans le secteur privé vont se poursuivre en 2017 au rythme de 40.000 postes en moyenne par trimestre. Cela devrait, au plan national, ramener le taux de chômage à 9,5% son niveau d’avant les élections de 2012.

D'une façon plus globale, il faut savoir que les périodes électorales ont toujours été des bulles d'optimisme. L'Insee constate ce phénomène depuis 1988. On va voir si 2017 respecte cette tradition.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Croissance France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787703570
Du mieux pour la croissance au premier semestre 2017
Du mieux pour la croissance au premier semestre 2017
ÉDITO - Dans sa dernière note de conjoncture, l'Insee est optimiste pour la croissance sur la fin du quinquennat.
http://www.rtl.fr/actu/conso/du-mieux-pour-la-croissance-au-premier-semestre-2017-7787703570
2017-03-17 07:23:00
http://media.rtl.fr/cache/4YMkgZ88b1wkGg3CVa6AGQ/330v220-2/online/image/2015/0921/7779798845_christian-menanteau.jpg