2 min de lecture Croissance

Croissance : "Une reprise inhabituellement laborieuse" qui "subit encore l'ombre de la crise", selon François Lenglet

ÉDITO - La croissance française a augmenté de 0,5% du PIB sur un trimestre. La France rejoint donc le train de la reprise.

François Lenglet Lenglet-Co François Lenglet
>
Télécharger Croissance : "Une reprise inhabituellement laborieuse" qui "subit encore l'ombre de la crise", selon François Lenglet Crédit Image : STR / AFP | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
François Lenglet
François Lenglet et La rédaction numérique de RTL

Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais après le chômage, l'annonce d'une croissance en hausse ce vendredi 20 avril constitue une deuxième hirondelle. En effet la croissance française a atteint 0.5% au premier trimestre de l'année 2016. Plus généralement on voit se développer dans la zone euro une reprise très progressive, elle est forte dans les pays de la périphérie de l'Europe, l'Espagne, le Portugal, l'Irlande, le Royaume-Uni, mais plus modeste au cœur de l'Europe continentale en Allemagne et en Italie, et encore davantage en France. En 2016, cette reprise devrait se poursuivre, avec une météo mondiale qui est quand même moins favorable qu'en 2015, à cause de la remontée des prix du pétrole, qui pèse sur le pouvoir d'achat, et du ralentissement chinois, qui va brider nos exportations. Il faut noter que c'est une reprise inhabituellement laborieuse, elle subit encore l'ombre de la crise.

Un reprise moins forte que nos voisins

Quant aux conséquences sur l'emploi, on ne connaîtra les créations d'emplois du premier trimestre que dans 15 jours, mais l'on peut déjà déduire qu'elles devraient être bonnes car, sur la période considérée, le chômage a baissé sensiblement, nous en parlions il y a quelques jours. Il est très probable qu'une bonne partie de l'amélioration proviennent de la croissance de l'intérim, en particulier dans l'industrie, qui a vu ses capacités de production davantage utilisées au cours du premier trimestre. Néanmoins, comparée à celle de nos voisins, la reprise française n'est pas brillante. 

Si l'on prend les deux dernières années, l'on voit que les performances françaises sont les plus mauvaises des pays développés, à l'exception de l'Italie et de la Grèce, et cela sur tous les indicateurs : la croissance, l'évolution de l'emploi, qui est négative sur ces deux ans et l'évolution de l'investissement qui est nulle. Mais il faut ici apporter deux nuances. D'abord, nombre de pays comme l'Espagne étaient tombés plus bas que nous durant la crise. C'est logique qu'ils remontent plus fortement. Ensuite la situation française s'améliore donc un peu. Depuis les premiers mois de 2016, la France semble rejoindre tardivement le train de la reprise européenne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Croissance Crise économique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783037323
Croissance : "Une reprise inhabituellement laborieuse" qui "subit encore l'ombre de la crise", selon François Lenglet
Croissance : "Une reprise inhabituellement laborieuse" qui "subit encore l'ombre de la crise", selon François Lenglet
ÉDITO - La croissance française a augmenté de 0,5% du PIB sur un trimestre. La France rejoint donc le train de la reprise.
http://www.rtl.fr/actu/conso/croissance-une-reprise-inhabituellement-laborieuse-qui-subit-encore-l-ombre-de-la-crise-selon-francois-lenglet-7783037323
2016-04-29 10:37:00
http://media.rtl.fr/cache/sN5Exolu8ZW3t6fdl6sMnQ/330v220-2/online/image/2016/0429/7783039309_la-croissance-en-hausse-de-0-5-au-premier-trimestre-2016.jpg