2 min de lecture Égalité hommes-femmes

Lutte contre les violences faites aux femmes : une militante salue "une prise de conscience"

INVITÉE - Le label "Grande cause nationale" a été remis à la Fédération nationale solidarité femmes, qui regroupe les associations luttant contre les violences faites aux femmes. Pour en parler, Ynaée Benaben, fondatrice de En avant toute(s).

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Télécharger Lutte contre les violences faites aux femmes : une militante salue "une prise de conscience" Crédit Image : AFP | Crédit Média : Jérôme Florin | Durée : | Date : La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin et La rédaction numérique de RTL

Le label "Grande cause nationale" 2018 a été attribué lundi 16 avril à la Fédération nationale solidarité femmes (FNSV), qui regroupe les associations luttant contre les violences faites aux femmes, a annoncé Matignon. 

Ce label permet notamment des diffusions "gracieuses" de spots sur les radios et télévisions publiques. Pour Ynaée Benaben, fondatrice de l'association En avant toute(s), cette distinction est "une sensibilisation du grand public qui affirme l'importance de la question et (...) qui met l'accent sur le fait que ce soit encore un enjeu de société aujourd'hui". 

À noter qu'il avait déjà récompensé la lutte contre les violences faites aux femmes en 2010. "Depuis 2010, et principalement depuis l'année dernière, avec les mouvements Me Too et Balance ton porc en France, il y a eu une prise de conscience gigantesque de cette réalité et une parole beaucoup plus grande des femmes victimes de violence", souligne la militante. 

À lire aussi
Quand un lycée reproche à une ado de ne pas porter de soutien-gorge, la contre-attaque s'organise États-Unis
Elles viennent au lycée sans soutif pour protester contre leur école

Des violences qui persistent

Bien que les profils de ces femmes soient variés, Ynaée Benaben note que les femmes de moins de 25 ans sont particulièrement victimes de violences domestiques. "En avant toute(s) est une association qui prend en charge les jeunes parce qu'il y a (...)  une femme sur 7 qui vit des violences au sein de son couple chez les moins de 25 ans". 

Selon la fondatrice de l'association, cette sensibilisation permet de libérer la parole sur le sujet et de faire prendre conscience que "certains actes sont interdits, intolérables et que les femmes ont le dire non et de chercher de l'aide". 

Bien que les dépôts de plainte soient en augmentation, Ynaée Benaben souligne que de nombreuses femmes "sont en recherche d'autres soutiens qui peuvent être pratiques (...), psychologiques et n'ont pas encore confiance dans l'institution légale pour choisir de porter plainte". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Droits des femmes Femmes battues
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793044097
Lutte contre les violences faites aux femmes : une militante salue "une prise de conscience"
Lutte contre les violences faites aux femmes : une militante salue "une prise de conscience"
INVITÉE - Le label "Grande cause nationale" a été remis à la Fédération nationale solidarité femmes, qui regroupe les associations luttant contre les violences faites aux femmes. Pour en parler, Ynaée Benaben, fondatrice de En avant toute(s).
http://www.rtl.fr/girls/societe/lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes-une-militante-salue-une-prise-de-conscience-7793044097
2018-04-17 08:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DZ3HGsa7X7fAymfW0WwbBg/330v220-2/online/image/2017/1207/7791310467_58-des-femmes-entre-20-et-24-ans-ont-deja-ete-victimes-de-violences-urbaines.jpg