1 min de lecture IVG

L'avortement a-t-il vraiment des conséquences psychologiques ?

Une étude américaine vient de montrer que l'avortement n'aurait pas de conséquences psychologiques négatives à long terme.

Dans "Obvious Child", Jenny Slate tombe enceinte après avoir couché avec un inconnu, et décide d'avorter
Dans "Obvious Child", Jenny Slate tombe enceinte après avoir couché avec un inconnu, et décide d'avorter Crédit : Chris Teague
lucie valais
Lucie Valais
Journaliste

Attention, sujet sensible. L'avortement fait (malheureusement) à nouveau débat dans la société. Un journal médical américain vient de dévoiler une étude sur les séquelles psychologiques de l'interruption volontaire de grossesse (ou IVG) sur les femmes. Et, n'en déplaise à certains, cette pratique n'aurait finalement pas, selon cette étude, de conséquences négatives à long terme pour les patientes.

Car si le débat fait rage, aucune preuve n'avait été établie sur les conséquences de cette pratique. L'avortement n'est évidemment pas une pratique anodine, mais cette étude met en avant des éléments concrets. JAMA Psychiatry, publie l'enquête réalisée par des chercheurs de Californie, qui ont étudié un panel de 956 femmes, dans 21 pays différents et sur une période de 5 ans.

La conclusion de cette étude est simple : "Nier la solution de l'avortement a plus de conséquences psychologiques pour la femme que d'interrompre sa grossesse", selon le Dr. Diana Green Foster, la co-auteure de l'étude, dans une interview accordée au New York Magazine. Il est cependant impossible de généraliser ce résultat à toutes les femmes. Dr. Foster explique que le traumatisme post-avortement est atténué dans les semaines qui suivent l'IVG, et disparaissent après six mois, en moyenne. 

À lire aussi
Des militants anti-avortement manifestent à Washington, le 27 janvier 2017 IVG
Pour l'ambassadrice pour les droits des femmes choisie par Trump, l’IVG est un génocide

Pour tout renseignement supplémentaire sur l'IVG, vous pouvez consulter le site officiel du gouvernement français

La rédaction vous recommande
Lire la suite
IVG Avortement
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786297273
L'avortement a-t-il vraiment des conséquences psychologiques ?
L'avortement a-t-il vraiment des conséquences psychologiques ?
Une étude américaine vient de montrer que l'avortement n'aurait pas de conséquences psychologiques négatives à long terme.
http://www.rtl.fr/girls/intime/l-avortement-a-t-il-vraiment-des-consequences-psychologiques-7786297273
2016-12-16 09:00:00
http://media.rtl.fr/cache/Ra1UEYXHr8prez3znTk5Xg/330v220-2/online/image/2016/1128/7786024000_dans-obvious-child-jenny-slate-tombe-enceinte-apres-avoir-couche-avec-un-inconnu-et-decide-d-avorter.jpg