4 min de lecture Interview

Morgane Enselme : "Mon défi pour 2018 ? Arrêter d'être dans le jugement"

HAPPY NEW GIRLS 11/14 - La blogueuse et moitié de "Morgane & Juliette" revient sur cette année "haute en couleurs" et dévoile ses bonnes résolutions pour 2018.

Morgane Enselme tient un "blog éthique et bonne humeur"
Morgane Enselme tient un "blog éthique et bonne humeur" Crédit : Morgane Enselme
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

"En fait, c'est simple d'être féministe. On l'est toutes si on arrête de se servir de standards à la con pour juger les autres femmes et les empêcher de vivre leur vie, quoi !". Cette phrase, c'est Morgane Enselme qui la prononce dans une vidéo humoristique publiée sur la page Facebook "Morgane et Juliette", le 5 mai dernier. "Likée" par plus de 20.000 personnes, la vidéo cumule plus de deux millions de vues et délivre un message positif et moderne sur le féminisme.

Quand nous l'avions rencontrée au début du mois de janvier 2017, Morgane Enselme nous confiait son rêve d'écrire des scénarios. Quelques mois plus tard, elle a concrétisé ce rêve avec sa meilleure amie en parlant campagnes présidentielles, sports ou mecs relous. Ajoutée à cela la rédaction d'articles sur la joaillerie engagéela déprime des réseaux sociaux, un séjour à Los Angeles... Retour avec Morgane Enselme sur son année 2017 "haute en couleurs". 

Il faut continuer à dire et à montrer qu'il n'y a pas un corps qui ressemble à un autre

Morgane Enselme, bloggueuse et scénariste
Partager la citation

Girls : Tu t'es lancée dans la vidéo en mai dernier... Comment as-tu vécu ces douze derniers mois et que retiens-tu ?
Morgane Enselme : Une année up and down. Avec ma meilleure amie (Juliette Marsault, ndlr.), que j'ai connue dans Secret Story, on s'est mises à faire des vidéos sur Facebook. On incarne deux meilleures amies très différentes, qui parlent de la société, leurs peurs, leurs rêves... Notre deuxième vidéo parlait du féminisme et de la liberté des femmes à faire ce qu'elles veulent de leur corps. Après sa mise en ligne, a reçu plein de messages, c'était incroyable.

À lire aussi
Maurice Laroche, directeur depuis 1983 du cinéma "Le Beverley" Sexo
Au Beverley, dernier ciné porno de France, "les gens viennent cultiver leur jardin secret"

Ça nous a fait réaliser qu'il y avait encore beaucoup de femmes en souffrance, de se sentir en décalage avec les standards qu'on veut leur imposer. Je crois qu'on a toutes connu ça à un moment, sur notre apparence ou sur nos choix de vie... Il faut continuer à dire et à montrer qu'il n'y a pas un corps qui ressemble à un autre, que tous sont beaux et dignes d'être aimés, tout comme celles qui les habitent.

La parole des femmes était au cœur de l’actualité en cette fin d’année, quel regard portes-tu sur cette libération ?
Le monde a pris une grosse claque en 2017 avec l'élection de Donald Trump. Assez difficile à digérer en tant que femme. Ce pays qui nous dit "bah ouais, on peut être un agresseur misogyne, et ça n'empêche pas d'être président". Comme si ce n'était pas si grave, d'empoigner une femme par sa chatte, de l'humilier et d'y prendre du plaisir.

En réaction, on a eu cette vague de ras-le-bol en fin d'année, avec l'affaire Weinstein et le mouvement #MeToo, la libération de la parole, la punition tardive mais enfin là, d'abuseurs en tous genres. Je me demande comment Donald Trump peut encore être président en comparaison ? Pourquoi Weinstein et pas Trump ? Ce dernier a plus d'une vingtaine de femmes qui ont parlé contre lui. Mon cerveau se demande s'il n'y aurait pas une action possible, une forme d'impeachment provoqué par des millions de femmes qui ne sentent pas en sécurité ni défendues avec ce mec au pouvoir... Ce serait une bonne idée de court-métrage en tout cas !

Pour finir sur une note positive, le carton de Wonder Woman au cinéma est une super nouvelle. On va voir évoluer les héroïnes au cinéma. La transformation de la société passe aussi par ça. Personnellement, j'ai adoré le film, je suis sortie de là en me sentant forte et prête à sortir mon épée devant le prochain mec qui me chuchotera que je suis mignonne dans le métro.

D’un point de vue personnel, est-ce qu’il y a un apprentissage que tu aimerais partager en bilan de cette année ?

Argh, il y en a plein. J'ai appris que l'amour propre se travaille un peu tout le temps. Que c'est pas parce qu'on a des moments où on se sent forte, belle, et fière de nous, qu'on va échapper pour autant aux baisses de régime. Elles arrivent à tout le monde et ce n'est pas grave d'aller moins bien parfois. Ça permet de se poser des questions importantes et de se donner des réponses plus sincères que quand "tout va bien".

J'ai aussi (à nouveau) appris les gens ne sont pas ce à quoi ils ressemblent, les gens ne sont pas ce qu'ils disent être, mais un mélange d'actes quotidiens et de comportements avec les autres. Dans le métro, à table, et même chez eux quand personne ne regarde. Du coup, il ne faut pas trop se fier à nos yeux ni à nos oreilles, mais plutôt au feeling du cœur et aux actes concrets d'une personne.

J'aimerais qu'on trouve de meilleures solutions pour les migrants.

Morgane Enselme, bloggueuse et scénariste
Partager la citation

Un souhait personnel pour 2018 ?
Je me lance un défi cette année : arrêter d'être dans le jugement permanent, des autres et de moi-même. Je me suis rendue compte que j'avais trop souvent des réflexions négatives, qui m'empêchent de m'aimer complètement, et du coup me rendent aussi critique envers les autres. J'ai repéré un livre qui s'appelle Judgement Detox de Gabrielle Bernstein, et ça va être mon doudou de début d'année. En perdant moins de temps à ruminer des choses, je suis sûre que ça me rendra plus créative, productive, positive... Et que je pourrai créer encore plus de vidéos sur Morgane & Juliette, écrire plus, vivre plus.

Un autre souhait pour l’évolution positive de la société ? 
J'aimerais qu'on trouve de meilleures solutions pour les migrants. Ces gens qui ont tout laissé derrière eux, parcouru des milliers de kilomètres dans des conditions ignobles, au péril de leurs vies et de celles de leurs familles, dans l'espoir de trouver quelque chose de meilleur à l'arrivée. Une fois arrivés, ils se retrouvent dans des camps insalubres, violentés par des polices sous pression, instrumentalisés, stigmatisés... Combien de temps faut-il que ces gens souffrent ? Combien de temps vont-ils souffrir avant de pouvoir vivre une vie décente ? C'est tout ce qu'ils demandent. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Interview Fêtes Bilan
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791582641
Morgane Enselme : "Mon défi pour 2018 ? Arrêter d'être dans le jugement"
Morgane Enselme : "Mon défi pour 2018 ? Arrêter d'être dans le jugement"
HAPPY NEW GIRLS 11/14 - La blogueuse et moitié de "Morgane & Juliette" revient sur cette année "haute en couleurs" et dévoile ses bonnes résolutions pour 2018.
http://www.rtl.fr/girls/identites/morgane-enselme-mon-defi-pour-2018-arreter-d-etre-dans-le-jugement-7791582641
2018-01-02 07:07:00
http://media.rtl.fr/cache/vdU29xNHsAyp8tr3EmJ5EQ/330v220-2/online/image/2017/0106/7786623868_morgane-enselme-tient-un-blog-ethique-et-bonne-humeur.jpg