2 min de lecture Détournement de fonds publics

"Envoyé Spécial" : Gaudin s'énerve face aux accusations d'un journaliste

Interrogé par l'équipe d'"Envoyé Spécial", le maire de Marseille perd son calme lorsqu'un journaliste lui demande s'il a touché des chèques trimestriels de 5.000 euros lors de son passage au Sénat.

Pendant 12 ans, 117 sénateurs de droite auraient détourné près de 8 millions d'euros d'argent public.
Pendant 12 ans, 117 sénateurs de droite auraient détourné près de 8 millions d'euros d'argent public. Crédit : AFP / BORIS HORVAT
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

"Non mais quelle audace," s'est exclamé le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin alors interviewé par un journaliste d'Envoyé Spécial. Le magazine hebdomadaire de France 2 a diffusé jeudi 12 octobre un reportage intitulé Sénat, gros chèques et petites combines. Cette enquête, qui a commencé en 2014, révèle que 117 sénateurs auraient détourné près de 8 millions d'euros d'argent public en 12 ans.

Parmi les sénateurs qui auraient bénéficié de cet argent, que certains surnomment "les chocolats du Sénat", Jean-Claude Gaudin. Selon les documents comptables que l'équipe de journaliste s'est procurée, le maire marseillais aurait perçu 5.000 euros par trimestre soit 20.000 euros par an pendant au moins 4 ans, alors qu'il était sénateur.

Un journaliste de l'équipe est allé à sa rencontre en marge d'un banquet républicain pour le questionner sur le sujet. 

Jean-Claude Gaudin répond alors, "il y avait peut-être des habitudes" mais qu'il y avait mis fin lorsqu'il était président de groupe au Sénat en 2014. Cependant, lorsque le journaliste lui demande s'il aurait perçu des chèques, le maire s'énerve : "Mais qu'est-ce que vous venez me dire là ? Mais vous n'avez pas honte de me dire ça ? Mais c'est un scandale monsieur ! Le Sénat s'est toujours très bien comporté. Sous l'autorité du président Larcher, tout a été clair, transparent. Que d'autres fassent la même chose. Allez, merci."

L'URS, l'association qui détournait l'argent

Ce sont Michel Talgorn, ancien inspecteur des impôts en charge des comptes financiers du groupe UMP, ainsi que François Thualancien conseiller du président du Sénat Gérard Larcher (LR) qui ont guidé l'équipe d'Envoyé Spécial dans l'affaire. Ce dernier parle de la création de l'Union républicaine du Sénat (URS) : "il y a eu une série de conversations, on s'est dit qu'il faudrait sauvegarder les crédits (du ministère), alors on n'a qu'à créer une association », explique-t-il. 

Officiellement, cette association, dont il a été chargé de rédiger les statuts, était présentée comme un lieu de réflexion et de débat politique au sein du palais du Luxembourg. Envoyé Spécial révèle qu'en réalité, l'URS était au centre d'un schéma financier servant à détourner l'argent du ministère de l'Intérieur destiné au recrutement des attachés parlementaires des sénateurs. 

117 sénateurs en aurait bénéficié. Parmi eux Jean-Claude Guéant, mais aussi le maire de Toulon Hubert Falco, qui aurait perçu 8.000 euros par trimestre entre 2012 et 2013 ou encore Henri de Raincourt qui a même présidé l'association. François Fillon fait également partie de la liste des bénéficiaires. L'ex candidat à l'élection présidentielle aurait reçu près de 21.000 euros en 18 mois.

>
Envoyé spécial. Sénat gros chèques et petites combines - 12 octobre 2017 (France 2)
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Détournement de fonds publics Politique Sénat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790508276
"Envoyé Spécial" : Gaudin s'énerve face aux accusations d'un journaliste
"Envoyé Spécial" : Gaudin s'énerve face aux accusations d'un journaliste
Interrogé par l'équipe d'"Envoyé Spécial", le maire de Marseille perd son calme lorsqu'un journaliste lui demande s'il a touché des chèques trimestriels de 5.000 euros lors de son passage au Sénat.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/envoye-special-gaudin-s-enerve-face-aux-accusations-d-un-journaliste-7790508276
2017-10-13 18:50:00
http://media.rtl.fr/cache/fcVDBjCZTvp2dm08cg_epg/330v220-2/online/image/2014/0505/7771717744_le-maire-ump-de-marseille-jean-claude-gaudin-reclame-un-moratoire-sur-la-reforme-des-rythmes-scolaires-archives.jpg