3 min de lecture Connecté

En 2018, les voitures appelleront elles-mêmes les secours après un accident

À partir du 31 mars 2018, les véhicules neufs devront être équipés du dispositif eCall. Ce système embarqué déclenche un signal de détresse manuellement ou automatiquement après un accident pour réduire le temps d'intervention des secours.

L'eCall sera obligatoire pour les véhicules neufs dès le 1er avril 2018
L'eCall sera obligatoire pour les véhicules neufs dès le 1er avril 2018 Crédit : Flickr/FicosaComunicacion
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Des véhicules plus intelligents pour sauver des vies. À partir d'avril 2018, les véhicules neufs auront l'obligation d'embarquer à bord le dispositif d'appel d'urgence "emergency Call" ou "eCall", au même titre que la ceinture de sécurité, l'airbag et l'ABS. Ce service est une initiative de la Commission européenne visant à augmenter les chances de survie après un drame. Celles-ci sont plus importantes lorsque les interventions sont réalisées dans l'heure suivant le sinistre. 

Le dispositif se présentera sous la forme d'un boîtier avec carte SIM et balise GPS intégrées. Il permettra d'alerter les secours après un accident, manuellement, en pressant un bouton, ou automatiquement, après un choc brutal actionnant l'airbag. 

À lire aussi
Le concours du Meilleur dev de France 2017 s'est tenu à Station F mardi 19 septembre Connecté
Meilleur développeur de France : à la recherche du métier le plus courtisé du pays

Chaque appel "eCall" va adresser au 112 - le numéro réservé aux appels d'urgence en vigueur dans toute l'Union européenne - une base de données minimum, comprenant la géolocalisation du véhicule, son type, son carburant et le nombre de passagers. La plateforme triera ensuite les alertes automatiques et les alertes manuelles pour renvoyer les appels vers les groupes d'assistance concernés. Des opérateurs physiques prendront le relais pour distribuer les appels vers les services appropriés, comme le samu, les pompiers, ou les dépanneurs.

Sauver 2.500 vies chaque année en Europe

De la réception de l'alerte à la mise en relation avec le service d'urgence adéquat, le délai de traitement ne devra pas excéder 75 secondes. "L'"eCall va permettre de réduire le temps d'intervention des services de secours grâce à une meilleure localisation et une meilleure réactivité en automatisant le processus d'envoi d'informations pertinentes à l'organisme chargé de traiter l'incident", explique Patrice Clair, directeur vente France d'Avaya, la société en charge du déploiement de l'infrastructure technique du service en France. 

Bruxelles estime que l'eCall permettra de diminuer le temps nécessaire aux secours pour se rendre sur le lieu d'un accident de 40% en ville et de moitié en zone rurale. Cela devrait permettre de réduire chaque année le nombre de tués sur les routes européennes de 4%, soit 2.500 vies, et le nombre de blessés de 6%. 

Équiper la moitié du parc auto européen d'ici 2030

Au 1er octobre, les États membres de l'Union européenne devront obligatoirement déployer une infrastructure "eCall" permettant de traiter ces appels de la même manière que les appels d'urgence du 112. "La France a décidé de les traiter par l'intermédiaire d'une plateforme centralisée placée sous l'égide du Syndicat national des sociétés d'assistance qui oeuvre en tant que délégation de service public pour l'État", explique Patrice Clair. Puis les constructeurs devront équiper les véhicules neufs d'un boîtier "eCall" dès le 1er avril. 

Plusieurs d'entre eux n'ont pas attendu l'appel de la Commission européenne pour équiper leurs véhicules de dispositifs similaires. Depuis 2003 pour certains, BMW, Ford, Mercedes, PSA ou Volvo équipent leurs modèles dotés d'un centre de contrôle connecté d'un système d'appel d'urgence. Ces dispositifs privés sont souvent complétés d'autres services, comme la mise en relation avec un dépanneur en cas de panne. 

À l'heure actuelle, environ 2% des véhicules bénéficient de ce type de système. L'objectif est d'équiper la moitié du parc automobile privé européen sous quinze ans. À partir d'avril 2018, les propriétaires de véhicules équipés de systèmes privés auront la possibilité de choisir entre les deux dispositifs. "Avec toujours la capacité de basculer sur le dispositif européen en cas d'indisponibilité du service tiers", précise Patrice Clair.

Un dispositif voué à devenir plus intelligent

Le dispositif devrait devenir plus intelligent à l'avenir. "L'Union européenne a défini un cadre minimaliste fixant les données que chaque constructeur doit être en mesure de pouvoir envoyer. Celui-ci pourra être enrichi et d'autres médias utilisés pour transmettre les informations.

On peut imaginer un service basé sur l'envoi de SMS, l'utilisation des réseaux sociaux, l'envoi d'un lien permettant d'établir une communication vidéo avec les personnes présentes dans le véhicule", imagine Patrice Clair. "Et dans le cas d'un accident impliquant beaucoup de véhicules, une intelligence artificielle pourra facilement reconnaître les appels concernant le même événement et rediriger automatiquement les appels en débordement vers d'autres plateformes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Transports Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789229752
En 2018, les voitures appelleront elles-mêmes les secours après un accident
En 2018, les voitures appelleront elles-mêmes les secours après un accident
À partir du 31 mars 2018, les véhicules neufs devront être équipés du dispositif eCall. Ce système embarqué déclenche un signal de détresse manuellement ou automatiquement après un accident pour réduire le temps d'intervention des secours.
http://www.rtl.fr/culture/futur/l-an-prochain-les-voitures-appelleront-elles-memes-les-secours-apres-un-accident-7789229752
2017-07-17 09:49:00
http://media.rtl.fr/cache/le0WoLH9g7jXel3Fxkm_RQ/330v220-2/online/image/2017/0713/7789340682_l-ecall-sera-obligatoire-pour-les-vehicules-neufs-des-le-1er-avril-2018.jpg